Le Maroc au centre du partenariat économique USA-Afrique
#ASavoir #Actualite #Agenda #BonsPlans #BuzzNews #CultureSport #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Politique #MAROC
Diane Janel
mardi 20 juin 2017 Dernière mise à jour le Mardi 20 Juin 2017 à 10:39

A l’occasion du 11ème US-Africa Business Summit, le ministre marocain de l’Industrie et de l’Investissement a souligné le rôle majeur de son pays dans le partenariat économique USA-Afrique

U.S.-Africa Leaders Summit 2014: Le secrétaire d’état John Kerry rencontre des membres de délégations africaines à Washington pour discuter de la situation au sud du Soudan. 

 

 

Le 11e US-Africa Business Summit, organisé du 13 au 16 juin dans la capitale fédérale américaine, est organisé chaque année par le Corporate Council on Africa (CCA), une association à but non lucratif créée en 1993. Des chefs d’entreprises et de gouvernements africains et américains se réunissent à l’occasion de cet événement pour discuter des opportunités et des défis qui caractérisent les investissements en Afrique. Ensemble, ils songent aussi aux moyens qui permettraient de renforcer les relations économiques entre les Etats-Unis et les pays africains.

 

Othman El Ferdaous, le ministre marocain de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie Numérique était présent à cet événement, au cours duquel il a rappelé la place centrale du Maroc dans l’économie africaine:

 

“Le Maroc a tous les atouts pour accompagner les investissements américains en Afrique en vue d’un partenariat économique USA-Afrique gagnant-gagnant“, a souligné  M.El Ferdaous

 

Le Maroc: un acteur économique majeur

 

Othman El Ferdaous a fait remarqué le rôle prédominant du Maroc en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, notamment grâce l’importante implantation des banques et des entreprises marocaines. L’instauration de ces institutions dans plus de 22 pays d’Afrique ont permis un meilleur accès aux services financiers pour une classe moyenne qui ne cesse de croître.

Rappelant l’accord de libre-échange qui lie Washington au Maroc depuis 2006, El Ferdaous a souligné l’expertise acquise par les entrepreneurs marocains. Selon lui, ils disposent désormais d’une “connaissance fine du tissu économique africain“, ce qui constitue “un vrai capital immatériel” qui permettra  partenariat fructueux et durable entre l’Afrique et les Etats-Unis.

Le ministre n’a pas manqué de mentionner les visites du roi Mohammed VI dans de nombreux pays africains, elle mêmes sanctionnées par la signature de plusieurs conventions de coopération et de partenariat et le lancement de grands projets.

 

Pour en savoir plus sur le Maroc, découvrez nos vidéos inédites:

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *