Beyrouth est 4e ville arabe la plus chère au monde !
#ASavoir #Actualite #Agenda #BonsPlans #BuzzNews #CultureSport #Economie #EnDirectDe #EGYPTE #ISRAEL #LIBAN #TUNISIE
Diane Janel
jeudi 22 juin 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 22 Juin 2017 à 15:38

Selon l’étude annuelle du cabinet américain Mercer, Beyrouth est classée 52ème ville la plus chère au monde pour les expatriés, et 4ème parmi 17 villes arabes. Tunis et le Caire sont quant à eux de “bons élèves”.

Chaque année, le cabinet américain Mercer publie en mars un classement des villes les plus chères du monde pour les expatriés. Pour ce faire, elle prend en compte plusieurs facteurs comme le coût du logement, de l’alimentation, de l‘habillement, du transport et des loisirs, et les comparent au coût de la vie à New York.

Cette étude permet notamment aux multinationales de déterminer les compensations financières qu’elles doivent accorder à leurs collaborateurs expatriés.

Beyrouth 4ème ville la plus chère du monde arabe

Cette année, Beyrouth est classée 52ème ville la plus chère au monde pour les expatriés selon l’étude annuelle du cabinet américain Mercer publiée hier.

En 2016, Beyrouth avait été classée 50e ville la plus chère au monde. En 2017, elle est passé à la 52 ème place: une légère progression, bien que sa place dans le monde arabe ne soit pas enviable ( elle est la la 4e plus onéreuse parmi les 17 pays arabes du classement). La capitale libanaise est généralement pénalisée dans ce classement par le coût élevé du logement, des loisirs, du sport et des transports.

Tunis et Le Caire sont des ” bons élèves”

Le Caire, qui se place aujourd’hui 183ème, a perdu 92 places par rapport à l’an dernier, notamment à cause de la dévaluation de sa monnaie : 

« La décision de l’Égypte de laisser flotter librement sa devise en contrepartie de l’octroi d’un prêt triennal de 12 milliards d’US$ destiné à favoriser la consolidation de son économie s’est traduite par une dévaluation de la livre égyptienne de plus de 100 % par rapport au dollar américain et justifie la chute du Caire au classement », explique Nathalie ConstantinMétral, une analyste senior chez Mercer et coordinatrice de l’enquête.

Tunis, quant à elle, occupe le 209e rang, après avoir perdu six places : elle est la ville la moins chère de la région et du classement général.

 

                    Classement mercer des villes les plus chères du monde:

                   2016             2017

 Tel Aviv       15ème           17ème

Beyrouth     52ème           50 ème

Le Caire       275ème         183ème

Tunis            203ème         209ème

 

 

Pour en savoir plus sur l’Egypte, découvrez nos vidéos inédites:

 

                

             

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *