Tunisie: 5 ténors de l’Industrie des Télécommunications s'associent !
#ASavoir #Actualite #Agenda #BonsPlans #BuzzNews #CultureSport #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #TUNISIE
Diane Janel
lundi 26 juin 2017 Dernière mise à jour le Lundi 26 Juin 2017 à 13:33

5 acteurs majeurs de l’Industrie des Télécommunications se sont associés pour former l’Alliance Tunisienne de l’IoT, un consortium qui aura pour mission de développer des solutions dans l’Internet des objets.

 

Devanture d’un magasin Oredoo 

 

L’Internet of Things (IoT) est l’un des chantiers prioritaires du secteur des Technologies de l’information et de la communication en Tunisie. Ainsi, avec le consentement du Ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie numérique, un consortium composé des 5 acteurs majeurs de l’Industrie des Télécommunications sera chargé de développer des solutions dans le domaine de l’Internet des objets.

Nommé “Alliance Tunisienne de l’IoT”, ce consortium a été signé par Ooredoo, IPNET, SUP’COM, Ecole Polytechnique et le CERT. Une initiative inhabituelle, puisqu’elle rassemble des acteurs du public et du privé. Cela va permettre une collaboration inédite entre un centre de recherche et de certification, des écoles d’ingénieurs de renommée, une industrie de l’électronique et des Télécoms, et un opérateur leader sur son marché.

Une technologie bénéfique pour de nombreux secteurs

Monsieur Naoufel Ben Said, Directeur Général du CERT a déclaré avec optimisme « Nous pensons qu’une étroite collaboration public/privé autour de l’IoT représente un levier important pour l’économie tunisienne et ne pourra qu’impacter positivement l’ensemble des acteurs concernés ».

Cette alliance hors du commun permettra aussi de mettre aussi la technologie au service de la gestion et du contrôle de l’eau, de l’agriculture intelligente. Le suivi des crues ainsi que les niveaux d’eau dans les barrages pourront être controlés.

A cet effet, Monsieur Youssef Al Masri, Directeur Général de Ooredoo a affirmé qu’Oredoo avait l’intention de “développer en Tunisie des projets à forte valeur ajoutée pour les secteurs public et privé, d’héberger localement les données et d’industrialiser des solutions pour montrer la capacité des compétences tunisiennes à relever les défis des transformations numériques ».

 

Pour en savoir plus sur la Tunisie, découvrez nos vidéos inédites:

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *