En Egypte des hiéroglyphe vieux de 5200 ans ont été découverts
#Actualite #Agenda #BuzzNews #CultureSport #EnDirectDe #EGYPTE
Ecomnews Med Redaction
mercredi 28 juin 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 28 Juin 2017 à 15:34

Des hiéroglyphes vieux de 5200 ans et de taille étonnamment grande ont été découverts par des archéologues sur le site de Nekheb, dans la ville d’El Kab, au sud de l’Egypte. Ces découvertes pourraient bien résoudre certains mystères de l’Egypte Antique.

 

Des hiéroglyphes, sans doute les plus anciens découverts jusqu’à aujourd’hui, ont été touvés sur le site de Nekhen, le nom donné à la capitale de l’Egypte des pharaons, aujourd’hui nommé El Kab. 

Une tête de taureau, deux jabirus d’Afrique et un Ibis chauve : les quatre signes qui ornent la paroi rocheuse de Nekhen depuis plus de 5200 ans ont étonné les archéologues par leur taille inhabituelle. D’une hauteur de 50 cm, ces motifs sont cependant déjà connu des historiens. 

Des hiéroglyphes écrit il y a 5250 ans

Pour l’instant, les égyptologues s’accordent sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une écriture à proprement parler, mais d’une suite de signes artistiques qui correspondraient aux prémices de la vraie écriture.  En effet, ces hiéroglyphes ont été écrit il y a 5250 ans, soit cinq siècles avant l’apparition d’une véritable écriture rigoureuse, construite et structurée. Ces écritures récemment découvertes semblent donc davantage caractérisées par une volonté artistique et spirituelle plutôt que communicative. 

Quoiqu’il en soit, les archéologues sur place se félicitent de cette découverte qui fournira sans doute une clé de compréhension supplémentaire aux mystères de l’Egypte Antique.   

 

Pour en savoir plus sur l’Egypte, découvrez nos vidéos inédites:

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *