Youssef Chahed lance en Tunisie un Haut Conseil de l’économie sociale
#ASavoir #Actualite #BonsPlans #BuzzNews #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #Politique #VieDesEntreprises #TUNISIE
Diane Janel
jeudi 6 juillet 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 6 Juillet 2017 à 14:26

Lors d’une conférence nationale sur l’économie sociale et solidaire tenue à Tunis, le chef du gouvernement Youssef Chahed a annoncé la mise en place d’une stratégie globale visant l’économie sociale et solidaire.

 

 Youssef Chahed, chef du gouvernement. 

Jeudi 5 juillet 2017, une conférence nationale sur l’économie sociale et solidaire a eu lieu à Tunis. Au cours de cet évènement, le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a donné, le coup d’envoi de la stratégie nationale pour le développement de l’économie solidaire.

Un geste pour l’emploi

Tous les intervenants de la conférence ont été unanimes sur la nécessité de mettre en place un système  juridique  pour l’économie sociale et solidaire en Tunisie. A cet effet, un haut Conseil de l’économie social sera créé afin de promouvoir le créneau de l’économie solidaire dans le pays. 

Cette économie permettra la création d’emploi, raison pour laquelle les jeunes sont invités à s’y inscrire et à ne pas compter uniquement sur le secteur public.  Il s’agit d’une initiative avantageuse pour eux car, comme le rapelle Youssef Chahed “dans certains pays l’économie solidaire représente 10% des emplois”.

La nécessité de dévelloper l’économie solidaire 

En 2010, la Tunisie comptait 11 000 entreprises œuvrant dans le domaine de l’économie sociale et solidaire. En 2016, le nombre est passé à 20 mille entreprises, preuve que la demande s’intensifie. C’est pourquoi le gouvernement va prendre des mesures afin de promouvoir ce secteur.

Le ministre des Affaires Sociales Mohamed Trabelsi a également souligné au cours de la conférence que cette économie pourrait endiguer la pénurie provenant des caisses sociales et qui nécessite selon lui un élargissement de la base des cotisations. 

Pour finir, l’économie solidaire contribue indirectement au développement du secteur agricole par la cration de coopératives dans le secteur agricole. Aujourd’hui, elles s’élèvent au nombre de 18 : un chiffre insuffisant comparé au reste du monde.

 

Pour en savoir plus sur la Tunisie, découvrez nos vidéos inédites:

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *