Avec Avi Gabbay à la tête du Parti Travailliste, la gauche se tient prête pour 2019
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Institutions #Politique #ISRAEL
Bastien Mekhazni
mardi 11 juillet 2017 Dernière mise à jour le Mardi 11 Juillet 2017 à 16:38

Ce lundi 11 juillet, le Parti Travailliste israélien a tourné une page. Contre toute attente, Avi Gabbay, outsider de ces deuxièmes tours qui se sont joués lundi 10 juillet, est désormais chef du Parti Travailliste Israélien. C’est avec surprise que l’ancien ministre à pris la tête du parti après un combat acharné avec Amir Peretz , pourtant bien parti.

Isaac Herzog, à la tête de l’opposition depuis 2013, devra céder sa place à Avi Gabbay essuyant une victoire écrasante sur le favori Amir Peretz, avec plus de 52% des voix.

Pour beaucoup, ces élections sont le signe d’un remaniement du paysage politique en Israel. Alors que l’arrivée d’Isaac Herzog aux commandes du Labour en 2013 s’était suivi d’une dure défaite de la gauche durant les élections législatives, le nouveau visage qu’offre A. Gabbay semble donner un nouveau souffle à ce parti en déclin. 

L’heure n’est plus au fatalisme pour la gauche israélienne

Ce nouveau souffle, le parti l’a ressenti dès la publication des résultats. Au sein, du parti, les lignes téléphoniques et site web étaient déjà saturés. Les israéliens sont de plus en plus nombreux à se porter candidats pour intégrer le parti. 

L’espoir semble reprendre forme après l’essoufflement du parti en 2013, année qui avait hissé B. Netanyahu aux commandes de l’exécutif. Dans le sillage du Nobel de la Paix Shimon Peres, Avy Gabay se montre favorable à la recherche active d’un processus de paix avec les Palestiniens. 

La voix de l’opposition

Enfin, la voix de Gabbay, c’est celle de l’opposition. L’ancien PDG Berzek Telecom fût ministre de l’Environnement sous le gouvernement de Netanyahu, poste qu’il a quitté en 2016 suite à un désaccord avec le Likoud, expliquant son engagement à gauche

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Israël : 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *