Liban : les grandes banques libanaises subissent le contrecoup de la chute de la livre syrienne
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #LIBAN
Bastien Mekhazni
mercredi 19 juillet 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 19 Juillet 2017 à 16:19

Les sept banques libanaises opérant en Syrie ont enregistré une baisse moyenne des bénéfices de 25,4% durant l'année 2016, conséquences de la dévaluation de la livre syrienne qui ont fait chuter les gains de changes enregistrés.

Elles sont au nombre de sept en Syrie : Fransabank Syria, Bank Audi Syria, BEMO Saudi Fransi, Bank of Syria & Overseas (appartenant à BLOM Bank), Byblos Bank Syria, Bank ash-Shark et Syria Gulf Bank. Les banques libanaises implantées en Syrie s’attendaient à une hausse de leur bénéfices mais furent surprises par la forte dévaluation de la livre syriennes au cours de l’année 2015 qui a fait chuter le cours de leurs actifs. 

Fin 2016, les bénéfices de ces banques s’élevaient 54,5 milliards de livres syriennes, soit une hausse de 44,8%. Mais c’est après la conversion de ces bénéfices en dollars que ces entreprises ont essuyés une chute inquiétante. C’est toutefois le gain de change permis par la faiblesse de la monnaie syrienne qui a permis ces hausses nominales des bénéfices évoquées précédemment. 

Exprimée en dollar, l’évolution des bénéfices nets cachent une tout autre réalité. Ces bénéfices sont passés de 158,7 millions USD fin 2015, à 118,3 millions USD fin 2016, soit une perte de 25,4%.

Concernant les actifs détenus par la banque Libanaise, ces derniers ont chuté de 21,4%, et le montant des prêts octroyés de 43%. 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Liban :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *