Algérie : le Premier Ministre reprend le dossier du foncier industriel
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Institutions #Politique #ALGERIE
Ecomnews Med Redaction
jeudi 20 juillet 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 20 Juillet 2017 à 10:04

Une étude réalisée et publiée récemment indique une mauvaise exploitation du foncier industriel Algérien.
Focus sur les réserves foncières du pays.

Selon l’Algérie Presse Service, l’évaluation est sans appel et révèle que «  l’existence de 11 600 hectares de réserves foncières destinées à l’investissement en situation de non exploitation, dont 13 977 parcelles couvrant une superficie de 5 530 ha non attribuées, se composant de 2 773 ha au niveau des zones industrielles et de 2 757 ha au niveau des zones d’activités. Cette évaluation a également fait ressortir l’existence de 15 140 parcelles destinées à l’investissement, attribuées mais non exploitées, couvrant une superficie de 6 132 ha réparties entre 3 183 ha de zones industrielles et 2 949 ha de zones d’activités ».

Le Forum des chefs d’entreprises (FCE) affirme également dans un rapport en mai dernier un réel décalage entre les décisions politiques et les réalités du terrain. La législation, complexe, ne faciliterait pas l’accession au foncier. L’obtention des actes de concession, des permis de construire ou de toutes autres autorisations relèveraient parfois du parcours du combattant. Aussi, certaines parcelles octroyées ne seraient pas exploitées du fait du manque d’accès et d’absence de commodités.

Le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune, déterminé, souhaite améliorer la gestion foncière algérienne. Il a décidé, sans tarder, de réunir une commission interministérielle rassemblant les ministres de l’Intérieur et des Collectivités locales, des Finances et de l’Industrie, afin d’établir un état des lieux de « la faisabilité ou non des zones industrielles nouvelles proposées par le ministre de l’Industrie et des Mines, et de préparer également les projets de textes nécessaires à la bonne utilisation et gestion du foncier disponible » (Algérie Presse Service).

Il espère ainsi reconquérir les propriétaires de ces parcelles et trouver des acquéreurs parmi les investisseurs en Algérie.

Retrouvez toute l’actualité économique de l’Algérie en vidéo : 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *