En Egypte, 224 000 tonnes de coton à longues fibres sont prévus en 2017/2018
#ASavoir #Actualite #Agenda #BuzzNews #CultureSport #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Politique #EGYPTE
Diane Janel
jeudi 27 juillet 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 27 Juillet 2017 à 16:00

Entre 2016 et 2017, l'Egypte a consacré 37 000 hectares à la production de coton à fibre longue. Le pays mise donc sur le marché du coton, qui revêt une importance particulière dans l'industrie du textile.

 

La saison 2017/2018 en Egypte a été excellente: selon les prévisions, la production de coton à fibres longues a atteint les 224 000 tonnes, ce qui représente le double du volume enregistré lors de la saison précédente (112 000 tonnes).

Une nette progression

En 2017, la superficie ensemencée a atteint 89 000 hectares: une nette progression si l’on compare aux 52 000 hectares de l’année 2016. Face à ce succès, le gouvernement entend augmenter le prix d’achat du quintal de coton à 168 dollars.

Selon Hamed Abdel-Dayem, porte-parole du ministère de l’Agriculture, l’intégralité du stock sera exportée. Pour rappel, l’Egypte exporte principalement son coton vers l’Inde, le Pakistan, la Chine, l’Italie, le Brésil et la Turquie.

Cet accroissement de la production est lié à l’agrandissement des surfaces consacrées à la variété, ainsi qu’au prix attractif qui est proposé aux producteurs locaux. La dévaluation de la livre, elle aussi, n’y est pas pour rien : la compétitivité globale des produits égyptiens  a boosté le secteur de la production.

Dévellopper l’industrie

Un projet de l’Organisation des Nations unies pour le développement industriel (Onudi) est également prévu pour  relancer l’industrie du coton en Egypte. D’un coût 1,5 million d’euros, ce programme est financé par l‘Agence italienne pour la coopération au développement (AICS).

Le projet s’étalera sur une période de deux ans, et couvrira l’ensemble de la chaîne de valeur du coton. Il misera notamment sur les chaînes d’approvisionnement, la gestion de la production, les technologies industrielles et les systèmes de commercialisation.

Pour information, il faut savoir que l‘industrie textile est un secteur majeur en Egypte, puisqu’il contribue à 3% PIB de l’Égypte, et emploie environ un tiers de la main-d’œuvre industrielle du pays. A lui seul, il génère 2,6 milliards de dollars de devises par an, si l’on en croit le ministre du Commerce et de l’industrie, Tarek Kabil.

 

Pour en savoir plus sur l’Egypte, découvrez nos vidéos inédites:

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *