Seulement 38% des Algériens reçoivent de l’eau 24h/24
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #CultureSport #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Institutions #ALGERIE
Diane Janel
jeudi 27 juillet 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 27 Juillet 2017 à 10:27

Selon des statistiques livrées par “l’Algérienne des Eaux” (ADE), 62% des foyers algériens manquent d’eau. L’organisme souhaite s’attaquer à ce phénomène, provoqué par l’insuffisance des ressources en eau, ou les lacunes en matière d’installation.

 

Selon un rapport de “l’Algérienne des Eaux” (ADE), 62% des foyers algériens ne reçoivent pas de l’eau 24h/24. L’organisme estime que ce problème émane de la mauvaise distribution des ressources en eau, ou encore des lacunes en matière d’installation

La disponiblité de l’eau en Algérie demeure un problème, bien que que le raccordement des réseaux ait atteint les 98% au niveau national, et que la la dotation en eau dépasse 200 litres par jour/habitant dans 27 wilayas, avec une moyenne nationale de 180 litres par jour/habitant

L’Algérienne des Eaux a fait savoir que 73% des Algériens reçoivent de l’eau quotidiennement. Mais les régions ne sont pas sur un pied d’égalité en matière de distribution de l’eau.

Les mauvaises structures

Les foyers, les administrations tout comme les entreprises, se plaignent de l’indisponiblité de l’eau, qui occasionne des dépenses supplémentaires, que se soit au niveau des équipements de stockage de l’eau, ou des factures électriques. C’est notamment le cas de la wilaya de Tizi-Ouzou, qui multiplie les plaintes à l’encontre de l’indisponibilité de l’eau.

Un communiqué de l’ADE explique: « Selon un bilan établi par l’Algérienne des Eaux, l’essentiel des perturbations est actuellement enregistré soit dans des villes qui connaissent encore des difficultés structurelles, en raison de l’insuffisance de la ressource, de l’insuffisance des installations, ou les deux ; soit des petites localités et des communes non encore gérées par l’ADE »

Les ressources disponibles

En Algérie, les ressources en eau permettent théoriquement d’offrir environ 180 litres par jour à chaque citoyen.

Si l’on en croit le ministère des Ressources en Eau, l’Algérie a des capacités de stockage de huit milliards de mètres cube. Cela est du aux 75 barrages actuels, auxquels s’ajouteront, d’ici 2018, 9 nouveaux barrages offrant des capacités supplémentaires de 500 millions de mètres cube.

Quant aux stations de dessalement, elles fournissent 2.1 millions de mètres cube par jour.

M. Hocine Necib, ministre des Ressources en eau, explique: « Il y a encore une marge de progression assez importante pour l’amélioration et la modernisation du service public de l’eau potable. Il faut désormais mieux distribuer l’eau disponible. Certaines régions rurales et montagneuses vivent encore une certaine précarité ».

 

Pour en savoir plus sur l’Algérie, découvrez nos vidéos inédites:

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *