Montpellier possède un bain rituel juif de renommée mondiale
#ASavoir #Actualite #Agenda #BuzzNews #CultureSport #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #ISRAEL
Diane Janel
vendredi 28 juillet 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 28 Juillet 2017 à 14:52

Selon l’archéologue Christian Markiewicz, Montpellier possède « l’un des plus beaux Mikvé [bain rituel juif] médiévaux du monde ». Ce vestige du 12ème siècle est particulièrement rare, raison pour laquelle il attire un nombre conséquent de visiteurs.

 

 

L’archéologue Christian Markiewicz, du Laboratoire d’Archéologie médiévale et moderne en Méditerranée-CNRS-Université d’Aix-Marseille, affirme que Montpellier possède « l’un des plus beaux Mikvé [bain rituel juif] médiévaux du monde”. 

L’histoire de la ville

En effet, le Mikvé est un site exceptionelle conservé « un peu par hasard » sous des constructions de maisons bourgeoises, il a été redécouvert en 1980. Il est devenu une propriété de la ville, et il est classé au rang de monument historique depuis 2004. Ce lieu nous renseigne sur l’origine de la ville.

Après que les juifs aient été chassés d’Andalousie en 1140, ils se sont installés à Montpellier. Le quartier juif comptait alors de 500 à 1 000 personnes, parmi lesquels il y avait de grands penseurs et des médecins. Par la suite, les juifs ont été chassés du royaume de France par Philippe le Bel en 1306.

Beaucoup de monuments dédiés aux juifs sont détruits, mais le Mikvé montpelliérain a échappé à ce sort car a été utilisé comme un puit au 14e siècle.

 De nouvelles découvertes

De nouvelles fouilles archéologiques conduites depuis janvier 2017 ont prouvé que les juifs étaient présents à Montpellier dès le 12e siècle. En effet, des recherches ont été menées par le biais d’un relevé en 3D. L’analyse des pierres du Mikvé « confirment la présence d’une communauté juive à Montpellier à partir du 12e siècle ».

La troisième campagne de fouilles a également révélé la présence d’un « bassin énigmatique », attenant au Mikvé qui pourrait être un “pédiluve” ( bain de pied). Elles ont aussi permis de révéler des dallages des 12e et 13e siècles, ainsi que des fragments de céramique du 12e venus de Syrie.

Philippe Saurel, maire de la ville de Montpellier, souhaite ouvrir plus largement ce lieu au public, afin d’intégrer le Mikvé dans l’histoire de la fondation de Montpellier et “la grande histoire de la présence juive au bord de la Méditerranée”.

 

Pour en savoir plus sur Israël, découvrez nos vidéos inédites:

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *