Au Maroc, une embellie économique se profile.
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Politique #MAROC
Diane Janel
mercredi 2 août 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 2 Août 2017 à 14:38

Avec une croissance de 4,8 % prévue pour 2017, le ministre de l’Économie et des Finances, Mohamed Boussaid, assure que le Maroc se porte bien. Il s’agit d’une embellie économique importante, si l’on considère que la croissance s’établissait à 1,2 % en 2016.

Bank-al-Maghrib, Rabat, Maroc

 

Selon Mohamed Boussaid, le ministre marocain de l’Économie et des Finances, le Maroc devrait connaître une croissance de 4,8 % en 2017. Une belle augmentation, comparé au 1,2 % 2016. Dans un même temps, le déficit budgétaire a baissé, passant de 4,1 % l’an dernier à 3,5 % cette année.

Le déficit du compte courant du PIB est égalemet en recule de 4 % cette année, après 4,4 % l’année dernière. Enfin, l”inflation s’élevait à 0,9 % au cours des six premiers mois de l’année

Néanmoins certains défis restent à relever. En effet, le chômage demeure trop important: il s’établit à 10,7 % au niveau national. Quant au niveau urbain, il y a 15,7 % de chômeurs. Enfin 20,7 % des diplômés et 23,2 % des jeunes sont sans emplois.

De multiples secteurs performants

Cette embellie économique a été provoquée par de nombreux facteurs: le secteur agricole, d’une part, a amélioré sa valeure ajoutée grâce aux dernière récoltes, qui ont été fructueuses.

D’autres secteurs ont également enregistrés de belles performances: la production de phosphates a augmenté de 26 %, et celle de ses dérivés de 35 %. De façon générale, l’indice de production industrielle a connu une hausse de 2,3 %, tandis que l’indice de production nette d’énergie a augmenté 5,2 %, et celui du tourisme de 8,7 % au niveau des arrivés.

Des exportations dynamiques

Mohamed Boussaid a aussi rappelé que les exportations étaient plus dynamiques qu’avant. Ainsi, l’industrie automobile a enregistré une hausse de 2,9% pour atteindre 29,9 MMDH en 2017, un chiffre qui a doublé en quatre ans.

Le secteur du textile et du cuir quant a lui, connait une hausse des exportations de 1,6% ( soit de 1,6 milliard d’euros) , l’agroalimentaire a augmenté ses exportations de ce qui représente 1,3 milliards d’euros, et l’aéronautique connaît une hausse de 11,2%  (soit 4,5 milliards d’euros).

 

Pour en savoir plus sur le Maroc, découvrez nos vidéos inédites:

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *