#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #PhotosEtVideos #Politique #MAROC
Ecomnews Med Redaction
jeudi 3 août 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 3 Août 2017 à 09:34

Fin juillet, le Maroc célébrait le dix-huitième anniversaire de l’accession au trône du roi Mohammed VI. Sur la rive nord de la Méditerranée, le consul général du Maroc à Marseille, Younes Dirhoussi, a associé la communauté franco-marocaine à cet événement en organisant une réception au Palais du Pharo en l’honneur du souverain alaouite.

Singularité Marseillaise. Sur les 81 corps consulaires ayant hissé le drapeau dans la Cité phocéenne, seul le consulat du Maroc célèbre chaque année l’accession au trône de son souverain. En poste depuis deux ans à Marseille, le consul Younes Dirhoussi a organisé une réception au Palais du Pharo, le 31 juillet, en écho à la cérémonie traditionnelle marocaine qui commémore les dix huit années de règne Mohammed VI.

« Des opportunités à saisir pour les entrepreneurs français »

Devant un parterre d’acteurs économiques franco-marocains et d’élus, parmi lesquels le sénateur FN Stéphane Ravier, le consul Younes Dirhoussi a rappelé l’amitié qui lie les deux pays tout en  invitant les entrepreneurs français à poursuivre leurs investissements au royaume chérifien et à « explorer les opportunités qu’offre la région de Tanger Tétouan dans le domaine de l’agro-industrie, du tourisme et des loisirs, des énergies renouvelables, du transport, de l’industrie et de la logistique ». Et le consul d’interpeler ses hôtes : « Nous avons besoin de votre expertise de votre savoir-faire et de votre technologie de pointe pour accompagner notre pays dans son processus de développement », a-t-il lancé aux entrepreneurs.

De son côté, le maire de Marseille Jean-Claude Gaudin, a rappelé les axes de coopération entre sa ville et le Royaume : « Nous nous attachons à poursuivre des projets d’intérêt commun dans les domaines du développement économique, de la jeunesse, de la gouvernance et de l’aménagement urbain. Avec Rabat depuis 2002, Marrakech depuis 2004 et plus récemment avec Tanger, nos partenariats nous amènent à des échanges réguliers et fructueux ».

Rappelons que les principaux partenaires commerciaux du Maroc sont la France et l’Espagne suivis des Etats Unis et de l’Italie. De plus le Maroc a signé des accords d’intégration commerciale avec l’Union Européenne. 

Plus précisément la région PACA en France représente le 27ème client du Maroc avec un montant d’export estimé à 157 millions d’Euros et un montant d’import de 445 millions d’Euros ce qui place le Maroc en 16ème position pour la région PACA. D’après la Chambre de Commerce Marseille Provence, « le département représente 72% des exportations régionales et 83% des importations régionales ».

De droite à gauche : Jean Roatta, adjoint de la ville de Marseille délégué à l’international et à la coopération en Méditerranée, Younes Dirhoussi, consul général du Maroc accompagné de sa femme. Photo : N.B.C.

La ligne Marseille-Tanger refait surface 

Parmi les nombreux dossiers portés par Marseille et son port de commerce, l’établissement d’un service maritime ropax avec Tanger. Cette liaison, annoncée pour septembre 2014, n’a toujours pas vu le jour faute de garanties des transporteurs sur les volumes. Jean Roatta, adjoint de la ville de Marseille délégué à l’international et à la coopération en Méditerranée, se dit confiant et affiche sa détermination à faire aboutir ce projet. « Le chef du gouvernement marocain s’est montré attentif et le ministre des transports a donné son accord il y a quelques semaines. Je suis optimiste quant à cette coopération », a-t-il confié. Actuellement, seule GNV opère avec succès au départ de Sète une liaison ropax à destination de Tanger.

PME et grands groupes français sont présents depuis de longues années au Maroc : Bouygues, Danzas, Peugeot, Calberson Overseas. Fin 2016, Méditel, deuxième opérateur de télécom marocain, tombait dans l’escarcelle d’Orange. Les investissements français se sont accélérés avec la création du Port de Tanger Med et des zones d’activités qui constituent la plus grande infrastructure du Maghreb construite ces dernières années. Ce hub favorisant à la fois les échanges Nord-Sud et Est-Ouest.

Le tramway de Casablanca mobilise Alstom et CMA CGM

Pour la région PACA et  ses entreprises, Tanger est devenu la porte d’entrée vers le Maghreb. La présence de Renault Nissan constitue la courroie d’entraînement pour nombre de sous-traitants français tels que TEA. La filiale logistique automobile du groupe familial Charles André organise les opérations d’importation des véhicules Dacia.

En 2016, 70 000 véhicules ont transité par Fos avant leur livraison chez les concessionnaires français. ID Logistics, basée à Cavaillon, gère 40 000 m2 d’entrepôts au Maroc dont 25.000 m2 dédiés à l’entreposage de produits secs alimentaires et non alimentaires de Label’Vie.

En 2007, CMA CGM avait mis la main sur la compagnie maritime nationale Comanav alors en proie à de graves difficultés financières. L’armateur français qui n’a cessé d’étoffer ses lignes en provenance et à destination du Maroc (notamment la ligne saisonnière pour les agrumes d’Agadir) démarrera, le 21 août 2017, un service maritime entre les pays bordant la mer Noire (Turquie, Roumanie, Ukraine), l’Algérie et le Maroc.

CMA CGM, vecteur des échanges commerciaux franco-marocains a d’ailleurs acheminé, le 30 juillet dernier, au départ de Marseille-Fos les nouvelles rames du tramway de Casablanca. Fabriquées par Alstom à La Rochelle, les Citadis 302 sont destinées à rouler sur la deuxième ligne du réseau. Le contrat porte sur la livraison de 25 nouvelles rames jusqu’en mai 2018. Le constructeur français bénéficie en outre du contrat de maintenance des rames de Casa Tram durant quinze ans.

  De g. à droite : De à g. Jean Roatta, adjoint de la ville de Marseille délégué à l’international et à la coopération en Méditerranée, Younes Dirhoussi, consul général du Maroc à Marseille et  Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille. Photo : N.B.C

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Maroc :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *