L’Université privée de Marrakech va ouvrir au Congo 1
#ASavoir #Actualite #Agenda #BonsPlans #BuzzNews #CultureSport #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Institutions #MAROC
Diane Janel
mercredi 9 août 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 9 Août 2017 à 09:49

L’Université Privée de Marrakech va ouvrir un structure au Congo. L’établissement pourra accueillir 5.000 étudiants et bénéficiera du réseau de partenariat déjà tissé par la “maison mère” basée à Marrakech.

 

L’Université Privée de Marrakech (UPM) et la Fondation Perspectives d’Avenir (FPA) a entamé un partenariat pour créer une « nouvelle branche » congolaise de l’institution de formation supérieure marocaine. La pause de la première pierre de son campus avait eu lieu en janvier à Oyo, à environ 400 kilomètres au nord de Brazzaville (qui se situe dans le sud de la République du Congo).

A cette occasion, Denis Christel Sassou Nguesso, président de la FPA, avait déclaré: “La première pierre que nous allons pauser aujourd’hui, marquera à coup sûr le lancement des travaux de construction d’un campus universitaire. Ne perdons toutefois pas de vue qu’elle ne marquera pas aussi seulement le début d’université, mais d’une université nouvelle au Congo”.

Le coût total de l’investissement s’élève à 40 millions d’euros, même si la répartition des charges entre les deux partenaires n’a pas été détaillée. On sait que, pour mener le projet à bien, la FPM a mis à disposition 9 hectares de terrain pour la construction du campus, tandis que l’UPM a dégagé une première enveloppe de 15 millions d’euros à laquelle, elle ajoutera une deuxième de 25 millions d’euros.

Diversifier les formations 

Selon la chaîne de télévision Africa 24 , du coté de l’organisation Perspectives d’Avenir, cette initiative vise à diversifier les offres de formation dans l’enseignement supérieur au Congo.

En revanche, du coté de l’UPM, cette initiative est avant tout stratégique : on peut y voir l’ambition d’accroître son marché après l’ouverture d’une branche au Sénégal. Rendue au terme de sa construction, l’institution devrait accueillir jusqu’à 7000 étudiants qui seront capables de débourser entre 4000 et 5000 euros de frais de scolarité annuel. Soit un chiffre d’affaires cible situé entre 28 et 35 millions d’euros par an.

« L’innovation qu’on apporte, c’est faire parti d’un réseau de campus où les étudiants peuvent évoluer dans les différents campus, faire parti de notre réseau de partenaires, apporter toute l’innovation pédagogique », explique Mohamed El Kabbadj, fondateur de l’UPM.

 

Pour en savoir plus sur le Maroc, découvrez nos vidéos inédites:

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *