En Egypte, la flottaison de la monnaie a attiré 40 milliards de dollars d’investissements
#ASavoir #Actualite #Agenda #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Institutions #Politique #EGYPTE
Diane Janel
mercredi 16 août 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 16 Août 2017 à 09:53

Depuis la mise en flottaison de la monnaie en novembre 2016, l’Egypte a reçu 40 milliards de dollars d’investissements et de transferts provenant de l’étranger.

 

Depuis que l’Egypte a laissé flotter sa monnaie en novembre 2016, le pays a reçu 40 milliards de dollars d’investissements et de transferts provenant de l’étranger, si l’on en croit le vice-gouverneur de la Banque centrale, Rami Aboul Naga. 

Cette impresionnante somme provient des recettes émanant des exportations, des transferts de migrants et des investissements étrangers. 

Rami Aboul Naga n’a pas manqué de rappeler que ces performances ne sont pas dûes aux tranches de prêts versées par le Fonds monétaire international (FMI) et les eurobonds de 7 milliards $ émis par le pays , qui n’ont pas été pris en compte dans le calcul.

Les conditions du FMI

Comme l’imposaient les conditions du FMI pour le déblocage d’un prêt de 10 milliards de dollars, les recettes en devises de l’Egypte ont peu à peu progressé depuis la mise en flottaison de la livre. Les investisseurs étrangers ont acheté des actions et de titres de dette en masse, tandis que les dollars sont revenus sous la tutelle du système bancaire. 

En contrepartie, la flottaison de la livre a fait grimper l’inflation, qui s’est établie à plus de 33% en juillet 2017. Une pression fiscale a été exercée en amont sur le gouvernement pour qu’il supprime les subventions sur plusieurs produits de base.

Pour information, à l’heure actuelle, 93 millions d’égyptiens vivent aujourd’hui en dessous ou à proximité du seuil de la pauvreté.

 

Pour en savoir plus sur l’Egypte, découvrez nos vidéos inédites:

 

 

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *