Egypte : nette amélioration de la balance commerciale
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #Institutions #Politique #EGYPTE
Ecomnews Med Redaction
vendredi 15 septembre 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 15 Septembre 2017 à 13:26

Après environ six années difficiles, l’économie égyptienne respire avec une belle amélioration de sa balance commerciale. Le point avec EcSource

 

Premier semestre : belle amélioration de la balance commerciale en Egypte

Selon les dernières informations émanant du ministère du Commerce, l’économie égyptienne commence à récolter les fruits des mesures drastiques prises ces derniers mois. En effet, quelques (timides) signes positifs commencent à apparaître avec notamment une belle amélioration de la balance commerciale. Eclairage !

Un déficit commercial largement réduit par rapport à l’année dernière

Les bonnes nouvelles se succèdent en Egypte. Après l’annonce d’un investissement d’une centaine de millions de dollars dans les énergies renouvelables au mois d’août, le pays des pharaons enregistre une nette amélioration de sa balance commerciale.

En effet, le déficit commercial égyptien s’est établi à 13 milliards de dollars lors du premier semestre de l’année, soit – 46% par rapport à l’année dernière. Selon le ministère égyptien du Commerce, cette réduction est principalement imputable à l’importante diminution des importations non-pétrolières (– 30 % pour s’établir à 24 milliards de dollars) et une hausse des exportations (– 8 % pour s’établir à 11,1 milliards de dollars).

Structurellement importateur, le pays a tenté de réduire son déficit commercial et stimuler ses secteurs productifs alors même que ses finances ont pâti de la baisse de la consommation des ménages après une longue pénurie de devises et la dévaluation de la livre.

Selon Tarek Kabil, le ministre du Commerce égyptien, le commerce extérieur a connu une nette amélioration ces derniers mois grâce aux efforts du gouvernement pour « limiter l’importation de produits de mauvaise qualité, à la rationalisation des importations et à la réduction de la consommation de devises fortes ».

Une inflation qui reste élevée malgré la stabilisation de la balance commerciale

Si le flottement de la livre initié en novembre dernier sous la demande pressante du FMI a fait du bien aux exportations égyptiennes avec la dépréciation de la monnaie locale, la consommation s’en voit particulièrement impactée.

L’inflation devrait en effet caracoler à quelque 30%. L’instabilité politique et sécuritaire qui persiste ne devrait pas arranger les choses.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Egypte :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *