Alger ne veut plus de bateaux abandonnés sur ses quais
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Politique #ALGERIE
Juli Choquet
lundi 18 septembre 2017 Dernière mise à jour le Lundi 18 Septembre 2017 à 14:25

Le gouvernorat a annoncé la mise en demeure de 150 bateaux stationnés sur les quais d’Alger au cour de l’été.

Rabia Zerrouki directrice de la pêche de la wilaya d’Alger a affirmé son soutien à l’EGPP (entreprise de gestion des ports et abris de pêche) et au plan de réhabilitation des ports d’Alger en enlevant immédiatement les épaves du quai. En effet au delà de l’aspect visuel, les moteurs de ces bateaux abandonnés gisent parfois dans l’eau et sont une source de pollution pour le port. La commission conjointement gérée par la wilaya, la direction de la pêche et l’EGPP souhaite être ferme sur ces pratiques.

De plus, un certain nombre de navires demeurent sur liste d’attente pour acquérir une place dans les ports. Rabia Zerrouki souhaite leur donner la priorité au lieu de voir s’oxyder des navires amarrés depuis parfois plus de 20 ans.

Un plan d’équipement d’urgence avait été voté par la commission avec un financement public estimé à 6 milliards d’euros. Le programme de développement 2013-2018, géré par l’entreprise des ports d’Alger souhaites à terme réaménager les quais, moderniser et mieux réguler la filière pêche et donner une meilleure gestion à l’organisation des conditions de travail sur les ports.

Le plan d’équipement d’urgence prévoit notamment l’installation de 21 poteaux électriques provenant d’énergies renouvelables. Rappelons que l’installation portuaire d’Alger alimente une grande partie des habitants de la ville.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Algérie :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *