Israël : Téva vend ses actifs dans les produits féminins pour 1,3 milliards de dollars.
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #ISRAEL
Juli Choquet
lundi 25 septembre 2017 Dernière mise à jour le Lundi 25 Septembre 2017 à 12:59

Le géant pharmaceutique Israélien a annoncé avoir vendu ses actifs dans les produits de contraception féminins pour 1,3 milliards de dollars. L’entreprise souhaite désormais se développer dans le marché de la neurologie.

Le mois dernier le groupe pharmaceutique Téva avait vendu la branche Paragard de sa compagnie pour la somme de 2,5 milliards d’euros. Dans un communiqué le géant mondial avait fait savoir que ces ventes visaient à rembourser les dettes de la filiale. La filiale féminine qui a été cédé comprend plusieurs produits allant de la pilule contraceptive à des médicaments contre les effets de la ménopause, et de l’ostéoporose. La filliale avait conclut un accord avec Fondation Consumer Healthcare pour acheter des médicaments de contraceptions d’urgence pour près de 700 millions de dollars.

Téva doit rembourser un total de dettes s’élevant à 30 millions de dollars en plus du remboursement de 40 millions de dollars pour l’acquisition d’Actavis Generics. Mais en 2016, le groupe avait dû faire face aux contrôles antitrust de la part des Etats Unis et de l’Union Européenne, ralentissant les gains de la vente de produits génériques et des pilules contraceptives.

En cédant ses actifs sur les pilules contraceptives, la filiale Téva Europe change ainsi de stratégie pour se consacrer à la recherche et à la commercialisation de produits pharmaceutique dans le système nerveux. Pour cela, elle collabore étroitement avec l’hôpital du Mount Sinai Health System en Israel.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Israel :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *