#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #AvisDExperts #BonsPlans #BuzzNews #CultureSport #Decideurs #Economie #EnDirectDe #PhotosEtVideos #TUNISIE
Ecomnews Med Redaction
mardi 26 septembre 2017 Dernière mise à jour le Mardi 26 Septembre 2017 à 14:48

Malgré les 1.250 kilomètres de côtes qui dessinent le pays, les Tunisiens n’ont jamais été très tournés vers la mer. Mais depuis peu, les choses changent. La demande grandit et avec elle, les besoins en infrastructures portuaires. Forte de cet essor, la Tunisie est présente pour la première fois au Cannes Yachting Festival qui fête cette année ses 40 ans. EcomnewsMed a rencontré le commandant du port marina de Gammarth, la plus récente des marinas, tournée non pas vers les touristes étrangers, mais vers les Tunisiens eux-mêmes.

 

De Tabarka à Djerbala Tunisie compte 30 ports. Nombre d’entre eux sont des lieux dédiés au tourisme et dépendent très fortement du climat international. Ainsi certains, comme le port de Yasmine Hammamet, ont perdu jusqu’à 40% de leur fréquentation ces dernières années. La reprise semble se préciser mais reste encore fébrile.

Dans un profil totalement différent, se trouve donc celui de Gammarth, dont l’exploitation a débuté il y a 2 ans à peine. Près de la Capitale, il attire principalement des Tunisois. « On s’adresse aux Tunisiens », nous explique son commandant, Ahmed Moatemri. « Sur les 370 anneaux, nous n’en réservons que quelques-uns aux bateaux de passage. »

Créer de toutes pièces, la marina profite de sa proximité avec le port de Sidi Bou Saïd, vieillissant et qui a besoin d’une rénovation en profondeur. « Beaucoup de clients se sont ainsi déplacés sur Gammarth, moderne et avec une qualité de services et de prestations. D’autres avaient leur bateau à Bizerte mais habitant la Capitale, ils ont préféré le rapprocher pour davantage en profiter. Et puis il y a des aménagements autour : golfs, hôtels haut de gamme. C’est une destination business.»

Le développement économique et nautique porté par les locaux n’en est semble-t-il qu’à ses balbutiements. « Les Tunisiens redécouvre la mer et avec elle, c’est toute une industrie qui grandit », rappelle Ahmed Moatemri.

La Marina de Gammarth est une opération privée. La société exploitante s’est déjà mise sur les rangs pour remporter la concession du port de Sidi Bou Saïd qui devrait être réexaminée dans les 2 ans à venir.

NBC.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Tunisie :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *