Portrait de Dan Catarivas directeur des relations internationales du patronat Israélien
#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #Institutions #ISRAEL
Juli Choquet
mardi 26 septembre 2017 Dernière mise à jour le Mardi 26 Septembre 2017 à 11:08

Dan Catarivas est un économiste à multiples facettes. Aujourd’hui en charge des Relations Internationales du Patronat Israélien, nous l’avons rencontré dans le cadre du DLD Festival de Tel-Aviv. Il revient pour nous sur l’évolution du climat des affaires et de la croissance en Israël.

 

Un économiste à multiple facettes

Dan Catarivas né à Jérusalem d’une famille francophone, a débuté sa carrière en tant que haut fonctionnaire au commerce extérieur du ministère du Commerce et de l’Industrie Israélien. Economiste de formation, il a écrit plusieurs publications sur les leviers de l’innovation dans l’économie Israélienne, milieu qu’il a longtemps fréquenté en tant que conseiller économique auprès de l’ambassade d’Israël à Pékin, puis à Hong Kong et Beyrouth.

Par la suite Dan Catarivas a dirigé le cabinet du ministère de la Science et de la Technologie, celui du ministère du Commerce et de l’Industrie et enfin du département au commerce extérieur d’Israël au bureau Europe. Enfin depuis 2005 Dan Catarivas est en charge des Relations Internationales du Patronat Israélien. C’est à ce titre que nous l’avons rencontré au DLD Festival de l’Innovation de Tel-Aviv.

Israël plus qu’un marché : un pôle de partenariat en recherche et développement

Pour lui Israël n’est pas un marché bien qu’une entreprise comme Décathlon soit déjà venu s’y installer avec brio : « Les échanges économique ou de commerce ne sont pas important dans la relation économique entre la France et Israël » mais bien plutôt « des partenariats entre des compagnies Françaises et Israéliennes ».

Ce sont surtout autour des pôles de recherche que se fédèrent ses partenariats puisque : « en Israël il existe plus de 350 pôles de recherche et de développement ».

Avant d’ajouter enfin que « le but de la coopération est de travailler ensemble avec des compagnies Françaises pour les marchés internationaux, pour les marchés Européens comme pour les marchés du monde entier ».

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Israel :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *