Egypte, la première destination pour investir en Afrique
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #Institutions #EGYPTE #MAROC
Ecomnews Med Redaction
vendredi 29 septembre 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 29 Septembre 2017 à 09:43

Selon le dernier palmarès établi par la Rand Merchant Bank, l’Egypte arrive en tête des pays africains les plus attractifs pour les investisseurs.

Attractivité pour les investisseurs : l’Égypte leader africain selon le classement annuel Rand Merchant Bank

C’est désormais un rendez-vous annuel très attendu par les investisseurs, mais aussi par les pays soucieux de montrer leurs avancées en matière d’amélioration du climat des affaires. Pour la 7e année consécutive, la banque d’affaires sud-africaine Rand Merchant Bank a livré les résultats de son palmarès des meilleures destinations pour investir en Afrique. « Where to Invest in Africa », jusque-là dominé par le pays de Mandela, voit arriver un nouveau leader : l’Egypte !

Quelques légers changements dans le top 5 par rapport au classement précédent

Les principaux critères pris en compte pour l’établissement de ce palmarès sont le PIB réel à parité de pouvoir d’achat, les prévisions de croissance et l’environnement des affaires. Les résultats publiés le 15 septembre dernier montrent quelques changements dans le top 5. La redistribution des cartes a profité au pays des Pharaons.

En effet, l’Afrique du sud et l’Egypte qui occupaient respectivement la première et la deuxième place ont permutté. Candidat à l’adhésion au bloc BRICS, l’Egypte devient donc la destination la plus attractive du continent pour la première fois. De son côté, le Maroc se maintient dans le trio de tête, occupant la 3e place pour la 3e année consécutive. Derrière, l’Ethiopie échoue au pied du podium, devant le Ghana qui perd une place.

Quelques absences notoires dans le top 10

Ce sont celles du Nigéria et de l’Algérie qui sortent du top 10 cette année. Les deux géants africains des hydrocarbures ont chuté respectivement à la 13e (6e en 2016) et 15e (10e en 2016) place, payant ainsi au prix fort la chute des cours du pétrole et la crise de liquidités à laquelle ils sont confrontés.

Notons également les absences du Botswana, de l’Île Maurice et de la Namibie, des nations pourtant réputées auprès des investisseurs. Les analystes de Rand Merchant Bank expliquent ces absences par la méthodologie utilisée qui, en tenant compte du PIB dans ses critères, avantage plutôt les territoires les plus vastes.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Egypte :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *