Emploi au Liban : la Banque Mondiale pour réformer le secteur
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Emploi #Institutions #Recrutement #LIBAN
Ecomnews Med Redaction
vendredi 13 octobre 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 13 Octobre 2017 à 10:36

Le Liban est en chantier politiquement et économiquement et l’un des gros projets du moment est celui de la réforme du marché du travail engagé avec la Banque Mondiale.

La Banque Mondiale veut aider le Liban à réformer son marché du travail

Frappé de plein fouet par le bourbier syrien et ses conséquences humaines, le Liban fait l’objet d’une attention particulière de la Banque Mondiale. L’organisation a en effet révélé son intention d’aider le Pays du cèdre à réformer son marché du travail juste après avoir rendu un rapport sur la situation de l’emploi dans le nord du pays.

Cette initiative intervient quelques jours après les dernières estimations du taux de chômage : 25% (et 35% chez les jeunes). Le lancement du projet étant prévu pour début 2018.

Un travail de collaboration pour pallier le problème d’emploi

L’information a été récemment confirmée par M. Michal Rutkowski, Directeur du département de la protection sociale et de l’emploi de la Banque Mondiale, à l’occasion d’une conférence de presse au siège de l’organisation. On a donc appris que les experts de la Banque Mondiale travaillent en collaboration avec le gouvernement libanais sur l’élaboration d’un projet qui s’étalera sur 5 ans avec un budget estimé à 200 millions de dollars. Le projet sera en partie financé par le gouvernement libanais et la Banque Mondiale.

Le gouvernement entend également séduire les investisseurs privés internationaux pour booster la création d’emplois. Trois principaux axes ont été avancés avec un accent sur les couches les plus vulnérables de la population :

  • l’amélioration du cadre réglementaire dans le but de favoriser la création d’emploi ;
  • l’emploi des femmes et des jeunes, les deux couches les plus touchées par le problème du chômage ;
  • l’accélération de la création d’emplois dans certains secteurs clés de l’économie libanaise.

Un projet économique d’envergure de plus

La semaine dernière, des cadres de la Banque Mondiale se sont entretenus avec le Premier ministre Saad Hariri ainsi que d’autres ministres de son gouvernement pour peaufiner le projet. Outre la légère hausse du PIB attendue cette année, la Banque Mondiale et le Fond Monétaire International ont tenu à féliciter le gouvernement pour « son bon cheminement vers la stabilité politico-économique ».

Si l’espoir est permis, beaucoup reste à faire sur le plan social. A suivre donc.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Liban :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *