Le Liban lance un programme de reboisement de ses forêts
#Actualite #BonsPlans #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Emploi #Politique #Recrutement #LIBAN
Juli Choquet
jeudi 26 octobre 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 26 Octobre 2017 à 15:03

Le 5 novembre 2017, la campagne de reboisement des espaces forestier du Liban sera lancée. Le point de départ du programme commencera à la forêt des cèdres de Bcharé, un des symboles du Liban classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1998.

La forêt de Bcharé littéralement « des cèdres de Dieu » compte deux arbres vieux de trois millénaires, une dizaine vieux d’un millénaire, et quelques 360 arbres vieux de plus de trois siècles. Mais la forêt a été ces dix dernières années gravement abimée par le changement climatique et la main de l’homme. Les feux de forêt répétitifs dans cette région du Liban ont dévastés ce patrimoine forestier. La LRI : l’initiative Libanaise de Reboisement soutenue par les habitants de différentes communes, des ONG (Organisation Non-Gouvernementale) ainsi que la première dame du pays Nadia Aoun a monté l’ambitieux projet qui sera lancé le 5 novembre. Des fonctionnaires auprès du Ministère de l’Agriculture et de l’Environnement se sont également joins au projet.

La LRI est en partie financé par l’Organisation Américaine USAID à travers le service forestier des Etats-Unis ainsi que des partenaires privées. Le projet est lui porté par des acteurs de la société civile. Neuf pépinières ont été installées pour pouvoir replanter au niveau local. Depuis son lancement en 2010, 1 100 hectares répartis sur 45 sites ont été reboisés. L’initiative a put ainsi créer 1 400 emplois saisonniers au Liban.

De plus le corpus juridique Libanais punit sévèrement quiconque porte atteinte à une forêt dans un but intentionnel ou non-intentionnel. Ces mesures visent notamment à prévenir de la pyromanie qui a ravagé les plus beaux espaces boisés du pays du Cèdre.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Liban :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *