#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #EnDirectDe #PhotosEtVideos #Politique #MAROC
Juli Choquet
jeudi 26 octobre 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 26 Octobre 2017 à 13:30

La région Occitanie en déplacement au Maroc a signé un important protocole de coopération avec l’ARM l’Association des Régions du Maroc pour la formation des élus. La présidente Occitane Carole Delga a également signé deux autres partenariats avec les présidents de régions Mohand Laenser pour Fès Meknès et Abdenbi Bioui pour la région de l’Oriental. La rédaction qui était du voyage décode pour vous les enjeux de ce régionalisme bilatéral.

Est-ce une nouveauté dans les relations internationales que de régionaliser les relations économiques ? Si les relations diplomatiques sont traditionnellement l’apanage des Etats, les régions prennent une place stratégique dans au Maroc.

La décentralisation Marocaine à l’oeuvre

L’Association des Régions du Maroc (ARM) s’intéresse de près à l’évolution de la décentralisation en France. En effet le Maroc est en plein processus de décentralisation avec la création d’une 13ème région fictive dédiée aux entrepreneurs et aux investisseurs.

Le président de l’ARM Mohand Laenser est aussi président de la région de Fès Meknès. Avec la présidente de région Occitanie Carole Delga ils cherchent ensemble à converger vers des échanges économiques communs et profitant aux deux parties. En effet, pour Mme Delga « cet accord avec la Région de Fès-Meknès va permettre de renforcer les synergies sur certaines filières clés, de concrétiser des partenariats technologiques entre nos entreprises, de construire des ponts entre les acteurs de la culture et de mettre en contact celles et ceux qui, tous les jours, travaillent à la réalisation de produits alimentaires de qualité, grâce à des savoir-faire d’excellence ».

Carole Delga présidente de la région Occitanie et Mohand Laenser président de L’Association des Régions du Maroc en train de signer le protocole de coopération.

Le choix de la région Fès-Meknès est stratégique puisque le territoire représente 4,2 Millions d’habitants soit 13% de la population totale du Maroc. Avec ses 5 universités et ses 362 instituts de formation Fès Meknès est un pôle universitaire majeur du pays.

Très concrètement, la signature de principe entre les régions Fès-Meknès et Occitanie a conduit dans la même journée à un accord pour l’échange d’étudiants inscrits en filière Agronomie dans les deux régions.

Le numérique : un enjeu commun à l’ARM et à la région Occitanie

L’enjeu d’une telle coopération entre l’ARM et la région Occitanie passe par le numérique, la dématérialisation et la simplification des mesures administratives. Ce soutien apporté à la décentralisation Marocaine par l’Occitanie n’est pas une simple déclaration d’intention. Elle sera suivie par un calendrier de formation et la venue sur le territoire Occitan d’élus et de fonctionnaire de la fonction publique territoriale Marocains pour y être formé. L’échange va dans les deux sens puisque la région Occitanie peut aussi apprendre de l’organisation administrative du Maroc ne serait ce que pour renforcer ses collaborations futures.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Maroc :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *