L'Algérie va réinvestir dans les Travaux publics et les transports
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Institutions #Politique #ALGERIE
Juli Choquet
jeudi 9 novembre 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 9 Novembre 2017 à 17:47

Le gouvernement algérien dans la nouvelle Loi de Finance prévoit la levée de gel pour le secteur des Travaux publics et des transports. Au total une enveloppe de 2,8 milliards d’euros sera alloué au budget équipement du secteur.

Après trois années de gel, le ministre algérien des Travaux publiques et des transports a annoncé lors de son allocution devant la commission des finances de l’assemblée de nombreux investissements dans le secteur. Abdelghani Zaalane a d’abord insisté sur « un budget équipement en hausse de 502% par rapport à l’an dernier avec 380,76 milliards de dinars ». Le responsable algérien a ensuite détaillé les projets prévus par le gouvernement en la matière.

Ainsi on apprend qu’une enveloppe de 150 milliards DA sera consacré à la réalisation de la première tranche du port du centre (Cherchell) et sa connexion au réseau routier et ferroviaire , avec tous les équipements et dépendances, à l’image des zones industrielles et des plate formes logistiques. Une autre enveloppe de 28 milliards DA sera réservé à la réalisation et au renforcement des projets de dédoublement et de réhabilitation des routes, elle sera principalement tourné vers des régions enclavées au nord et au sud algérien.

 Pour la réhabilitation de la voie ferrée et l’entretien des 500 km de routes nationales 65 milliards DA sont prévus. Enfin un budget de 6,5 milliards DA a été alloué à la mise en œuvre du système de régulation du trafic routier à Alger en plus de l’enveloppe de 178,15 milliards prévue pour la réévaluation du programme en cours de réalisation.

L’exécution des projets interviendra selon « la priorité et l’efficience économique » a souligné le ministre. Ce dernier a conclu son intervention en félicitant « grâce à la loi de Finance 2018 nous pouvons dire que le secteur a dépasse la zone de turbulence »

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Algérie :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *