Benjamin Netanyahu sera en visite en France en décembre 2017
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Institutions #Politique #ISRAEL
Kheireddine Batache
vendredi 24 novembre 2017 Dernière mise à jour le Vendredi 24 Novembre 2017 à 16:59

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sera en voyage officiel à Paris, pour y renconter le Président de la République française Emmanuel Macron, en début décembre 2017. Au programme : le Liban mais aussi l’Iran.

Le chef de l’Etat français et le chef du Gouvernement israélien auront l’occasion, en marge de cette rencontre, de revenir sur la crise politique qui secoue le Liban depuis quelques semaines, selon ce qu’a indiqué le cabinet du Premier ministre.

Toujours dans le cadre des relations politiques au Moyen-Orient, les deux responsables s’attarderont sur le cas de l’Iran. En effet, le programme nucléaire iranien est source d’inquiétude pour Israël. Multipliant les actions diplomatiques pendant ces dernières semaines, Emmanuel Macron a fait part de son souhait de voir l’Iran aller sur la voie d’une stratégie régionale moins agressive.

Rappelons qu’Israël entretient des liens économiques étroits avec la France, notamment à travers ses institutions officielles mais aussi via les initiatives de sa diaspora, très présente dans l’hexagone (chambre de commerce, startups, labels technologiques, représentations diplomatiques). C’est d’ailleurs dans un esprit de promotion des relations business entre les deux pays qu’a eu lieu en septembre 2017, un déplacement du Ministre français de l’Economie et de Finances Bruno Le Maire, à Tel-Aviv.

Outre le Ministre de l’économie, c’était aussi le Secrétaire d’état chargé du numérique, Mounir Mahjoubi qui était à l’œuvre, à la capitale économique de l’Etat hébreu. Présent dans le cadre du festival de l’innovation, il s’est dit en faveur d’une coopération franco-israélienne plus forte dans le domaine du numérique.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Israel :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.