Egypte : une union arabe de l'eau verra-t-elle le jour au Caire ?
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Institutions #Politique #EGYPTE
Kheireddine Batache
mercredi 29 novembre 2017 Dernière mise à jour le Mercredi 29 Novembre 2017 à 10:15

Dans le cadre du 4ème Forum Arabe de l’Eau qui a eu lieu au Caire du 26 au 28 novembre 2017, les pays arabes se sont mis autour de la table pour discuter de la problématique de la gestion des ressources hydrauliques, dans une région ou le phénomène du stress hydrique ne cesse de prendre de l’ampleur.

Le Caire, autrefois symbole du grand projet du nationalisme arabe, s’est faite cette fois-ci hôtesse du 4ème Forum Arabe sur l’Eau. Organisé tous les trois ans par le Conseil Arabe de l’Eau en collaboration avec la Ligue Arabe, cette rencontre qui aura duré trois jours, était l’occasion d’explorer et étudier les problématiques liées à l’exploitation des ressources hydrauliques dans les pays arabes.

Les pays arabes veulent revoir leur copie.

En présence de nombreux ministres arabes de l’eau, les travaux du forum ont porté sur des axes primordiaux que sont : « l’eau et le développement durable », « l’eau, l’alimentation, l’énergie et les changements climatiques », « l’eau et le système écologique », « les solutions durables des ressources en eau en commun », ainsi que sur « l’eau, la technologie et l’innovation ».

Faisant face à une situation da raréfaction des ressources en eau et particulièrement dans la région est du Maghreb et celle du Machreq, les pays arabes se doivent de réagir rapidement pour tenter d’endiguer ce problème. Mis devant leurs responsabilités, le temps est à la concertation. 

Si l’on s’attarde sur la situation de la zone Afrique du Nord Moyen-Orient (MENA), il serait judicieux de rappeler que la Banque Mondiale considère que la pénuirie de l’eau a atteint un niveau alarmant. Alors que la pluviomètrie ne cesse de s’améliorer, la sécheresse est devenu le troisème risque naturel après les séismes. 

Quelles thématiques traiter en priorité ?

En réunissant un panel d’experts en ressources hydrauliques aux cotés de représentants des pouvoirs publiques et autres organisations indépendantes et donneurs d’ordres, la 4ème édition du Forum Arabe sur l’Eau se veut une plateforme de discussion et de dialogue dont les objectifs sont les suivants :

– Partager les expériences, connaissances et success stories sur le développement et le management du secteur hydraulique.

– Identifier de nouvelles opportunités pour promouvoir la recherche et l’innovation concernant le secteur de l’eau.

– Créer un réseau arabe réunissant les différentes parties prenantes du secteur en question (scientifiques, professionnels, donneurs d’ordres, investisseurs privés, etc.)

Loin du politiquement correct et de l’angélisme des discours institutionnels, il serait plus qu’urgent que se mette en place une coopération arabe dans le domaine de l’eau, donnant lieu à des actions concrètes et une stratégie commune.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique de l’Egypte :  

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *