Un traitement israélien pour soigner l'obésité
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #ISRAEL
Kheireddine Batache
mardi 5 décembre 2017 Dernière mise à jour le Mardi 5 Décembre 2017 à 08:32

La startup israélienne Raziel Therapeutics a annoncé avoir mis au point un nouveau traitement médical révolutionnaire destiné à faire perdre du poids en faisant fondre la masse graisseuse.

L’obésité, une des maladies du siècle, touche plus de 650 millions de personnes dans le monde selon les statistiques de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Des chiffres inquiétants, d’autant plus qu’aucun traitement médical sérieux ne semble remédier à ce problème de santé. Mais voici qu’une entreprise israélienne annonce avoir trouver la solution. Cela tiendrait il du miracle ?

C’est à priori l’histoire d’une success story ! La startup Raziel Therapeutics vient au secours des personnes qui ont du mal à perdre du poids. Grâce à un nouveau traitement médical administré sous forme d’injection sous-cutanée, censé faire fondre la masse graisseuse, l’entreprise basée à Jérusalem est en phase de révolutionner le monde de la médecine diététique. Le procédé est tout simple : l’injection produit de la chaleur qui fait fondre les cellules graisseuses et repousse leur régénération à 9 mois, période à laquelle il est demandé au patient de renouveler l’opération.   

Le traitement qui est actuellement en phase d’expérimentation, fait l’objet d’un essai clinique de phase IIA aux Etats-Unis, avec 32 patients. Les essais cliniques réalisés sur 24 malades aux Etats-Unis ont démontrée qu’une réduction des graisses était possible aux taux de 30 % à 50 % dans la partie du corps ayant reçu l’injection. « Nous pensons qu’il faut reproduirer l’injection tous les 9 à 12 mois  afin de soutenir l’effet de la réduction des graisses », a déclaré Alon Bloomenfeld, directeur-général de Raziel.

La strartup, qui est financée par l’Autorité de l’innovation israélienne, l’incubateur de technologie Van Leer et Pontifax, une société de capital-risque qui se concentre sur les investissements relatifs à la santé, est née de la collaboration de Shmuel Ben-Sasson, un professeur de l’Université hébraïque et d’Alon Bloomenfeld, en 2012. Une fois au point, les développeurs de ce traitement révolutionnaire espèrent pouvoir mettre la main sur un marché potentiel, qui vaudrait de l’or.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Israel : 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *