L’Egypte : leader de l’investissement en Afrique ?
#ASavoir #Actualite #AvisDExperts #BonsPlans #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Politique #EGYPTE
Juli Choquet
mardi 12 décembre 2017 Dernière mise à jour le Mardi 12 Décembre 2017 à 12:57

Le Forum Africa 2017 qui se tenait à Charm El-Cheik a réuni plusieurs chefs d’Etats Africains accueillis par Abdel Fattah Al Sissi. Lors du Forum le président Egyptien a insisté sur les liens qui existent entre le pays et le continent Africain. Dans son discours d’ouverture il a longuement insisté sur la nécessité d’une croissance inclusive et d’une intégration économique régionale.

Crédit photo : APO Press.

Le Forum Africa 2017 qui se déroule sous le patronage d’Abdel Fattah al-Sissi à Charm el-Cheikh, en Égypte, est organisé par le ministère égyptien des Investissements et de la Coopération internationale et l’Agence régionale des investissements du COMESA (marché Commun de l’Afrique Orientale et Australe). L’édition 2017 comptait la présence des chefs d’État Guinéen, Rwandais, Ivoirien, et Somalien et plus de 1 000 délégués provenant de 45 pays.

Cette année, le programme proposait Journée des jeunes entrepreneurs. Celle-ci a réuni plus de 200 jeunes entrepreneurs africains qui ont pu présenter leurs activités à des investisseurs pendant les deux journées du forum. Les intervenants ont également souligné l’importance de la jeunesse africaine, expliquant qu’elle constituerait le pilier des plans de développement des pays africains dont l’objectif est de promouvoir l’innovation et la technologie.

Lors de cette deuxième édition du forum, le Président égyptien a fait une déclaration d’intention claire. Il a insisté, lors de son discours d’ouverture, sur les liens forts qui existent entre l’Égypte et le reste du continent, notant que son pays avait toujours participé au développement de l’Afrique. Selon lui, il est essentiel d’attirer des investisseurs et de collaborer plus étroitement pour que l’Afrique ait davantage d’importance sur la scène internationale et puisse connaître un avenir prospère.

Le Président rwandais, Paul Kagamé, co-président de la Journée des jeunes entrepreneurs, a réitéré la nécessité d’accélérer les procédures : « Nous ne pouvons nous permettre de manquer des opportunités en raison de la lourdeur des procédures administratives et des retards qui en découlent ». Citant le lancement de la Zone de libre-échange tripartite en Égypte en 2015, il a ajouté qu’il était important que les leaders africains réforment l’Union africaine afin que l’accord de libre-échange soit pleinement opérationnel.

En effet l’Egypte a opté ces dernières années vers l’ouverture au marché COMESA qui a atteint en 2016 5,4 milliards de dollars d’échanges commerciaux. Le pays enregistre à ce titre 400 millions de dollars de balance commerciale excédentaire.

Un marché juteux pour Heba Salama directrice de l’Agence Régionale des Investissements du COMESA. En 2016, « 2,9 milliards de dollars de biens ont été exportés de l’Egypte vers le marché COMESA contre 2,5 milliards de dollars d’importations » d’après nos confrères de l’agence Ecofin.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Egypte :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *