L’Egypte va faire construire sa première centrale nucléaire
#ASavoir #Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #EGYPTE
Juli Choquet
mardi 12 décembre 2017 Dernière mise à jour le Mardi 12 Décembre 2017 à 16:01

L’accord est historique ! Après deux ans de négociations, Abdel Fattah Al Sissi a enfin signé un contrat de 30 milliards de dollars avec son homologue Russe Vladimir Poutine pour la construction d’une centrale nucléaire à El Dabaa. La centrale devrait permettre à l’Egypte de réduire sa dépendance énergétique. Du coté Russe, il s’agit d’un accord stratégique pour implanter sur le continent Africain son savoir-faire sur le nucléaire civil.

C’est le groupe public Russe Rosatum (Agence Fédérale Russe de l’enrgie atomique) qui sera donc en charge de la centrale nucléaire d’El-Dabaa à 130 km au Nord Ouest du Caire. Le président Russe Vladimir Pourine s’est déplacé en personne lors d’une visite éclair pour la signature du contrat avec Abdel Fattah Al Sissi.

La centrale qui devrait être achevée à l’horizon 2022, représente un cout global de 30 milliards de dollars. Le budget alloué à la centrale nucléaire représente tout de même 10% de la richesse annuelle produite par l’Egypte. Elle devrait permettre au pays de combler son déficit énergétique. Rappelons que l’Egypte est le 2ème plus gros consommateur d’électricité du continent Africain. La centrale devrait semble t-il commencer à produite de l’électricité en 2024.

Si la construction de la première centrale nucléaire pose des questions de sécurité, les autorités se veulent rassurantes. En effet la question de la gestion des déchets nucléaires dans un pays qui n’a pas d’expertise dans ce domaine fait débat.

La volonté de construire une centrale nucléaire Russe en Egypte n’est pas nouvelle. En 1981 Hosni Moubarak avait déjà exprimé son souhait de combler le déficit énergétique de l’Egypte par l’énergie nucléaire civile. Un appel d’offre avait même été lancé. Mais la catastrophe de Tchernobyl en Union Soviétique avait mis un terme au projet.

Autre tournant de la rencontre entre les deux dirigeants : la lutte contre le terrorisme. Vladimir Poutine s’est dit favorable à la réouverture des lignes aériennes entre Moscou et le Caire closent depuis 2015 suite à l’attentat dans un avion Russe au niveau du Sinaï. Les deux pays coopèrent ensemble depuis déjà plusieurs années dans l’échange d’informations sur les djihadistes implantés en Syrie.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Egypte :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *