Total, Eni et Novatek opèreront bientôt au Liban ?
#ASavoir #Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #LIBAN
Kheireddine Batache
jeudi 14 décembre 2017 Dernière mise à jour le Jeudi 14 Décembre 2017 à 16:42

Le Liban vient d’approuver l’attribution de deux licences d’exploration et de production de pétrole dans les blocs 4 et 9, selon l’Agence Nationale de l’Information locale (NNA).

Au Moyen-Orient, l’exploration des hydrocarbures a le vent en poupe et en la matière,  le Liban ne déroge pas à la règle. Après l’installation de son nouveau gouvernement en décembre 2016, le pays du cèdre a inscrit la relance des activités pétrolières et gazières dans son agenda économique. Avec des réserves de gaz estimées à 2 700 milliards de mètres cubes, selon l’ancien ministre de l’Énergie Arthur Nazarian.

C’est dans ce contexte que le Liban vient d’attribuer deux licences d’exploration et de production de pétrole dans le bloc 4 qui est situé au centre et le bloc 9 qui se trouve au sud. A priori, les candidats retenus pour opérer les futures concessions seraient un consortium composé des deux géants du secteur, que sont le français Total et l’italien ENI. L’autre protagoniste sélectionné par les autorités libanaises serait la compagnie russe Novatek.

Lors d’une conférence de presse tenue le mercredi 13 décembre, le ministre de l’Energie et de l’Eau César Abi Khalil a déclaré que les résultats de la première phase d’attribution des licences étaient satisfaisants. ” Le Liban a réussi à attirer des sociétés internationales très expérimentées en matière d’exploration et d’exploitation des champs gaziers, et qui ont accès aux marchés internationaux pour y exporter les hydrocarbures “, a-t-il ponctué. 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Liban :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *