Algérie : le patronat veut davantage de zones franches
#ASavoir #Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #ALGERIE
Kheireddine Batache
mardi 9 janvier 2018 Dernière mise à jour le Mardi 9 Janvier 2018 à 11:37

Le Forum des Chefs d’Entreprises algérien (FCE) a de nouveau fait part de sa volonté d’instaurer deux zones franches dans le sud du pays afin de s’ouvrir sur l’Afrique.

Le patronat algérien part à la conquête des zones franches dans le sud algérien. Souvent délaissée, cette partie désertique qui constitue environ 80 % du territoire manque cruellement d’infrastructures économiques et commerciales.

Selon des informations relayées par le site Maghreb Emergent, c’est Hammadi Athmane , doyen des présidents des Chambres de commerce et délégué du FCE à Béchar, ville du sud ouest algérien, qui a tendu la main au gouvernement pour la mise en place de deux zones franches dans les régions de Adrar et Tamanrasset, portes algériennes de l’Afrique, et ce dans le cadre du plan de mise à niveau de plusieurs segments de l’économie.

Lorgnant ce type d’infrastructures industrielles et commerciales depuis un moment, le FCE ne cesse de réitérer ses intentions de voir naître un réseau de plateformes susceptibles d’accélérer le développement économique du pays et d’encourager les échanges commerciaux avec les voisins de l’Algérie et notamment ceux du sud.

L’objectif d’un tel projet serait de promouvoir la marque « Algérie » à travers des vitrines capables d’attirer de potentiels investissements directs étrangers (IDE) et notamment dans les régions isolées ou rurales, ainsi que la création de nouveaux emplois. Outre les facilités d’ordre fiscal qu’elles se voient octroyées, les entreprises qui s’installent dans des zones franches peuvent bénéficier d’avantages en termes de foncier et de logistique. Par ailleurs,  une étude de l’Organisation des Nations Unies (ONU) (Free Trade Zone and Port Hinterland Development) publiée en 2005 a démontré qu’il existait une forte corrélation entre la présence de zones franches et l’intensification du commerce d’exportation.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Algérie :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *