Israël s'attaque au problème du Bitcoin
#Actualite #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #ISRAEL
Sami Bouzid
mardi 9 janvier 2018 Dernière mise à jour le Mardi 9 Janvier 2018 à 09:56

Shmouel Hauser président de l'Autorité israélienne de régulation des marchés financiers (ISA) veut interdire le commerce de cryptomonnaies. Il entend exclure de la bourse les entreprises utilisant la monnaie virtuelle tant qu'il n'y aura pas de régulation.

La valeur d’un bitcoin est passé de 1000$ en janvier 2017 à 16000$ aujourd’hui

Les jours se suivent et se ressemblent pour les monnaies virtuelles, et principalement le bitcoin. Devenue célèbre en moins d’un an avec une valeur qui s’est multiplié par 19, la monnaie lancée en 2009 affole les États , et leurs banques centrales. Ainsi après les mesures restrictives prises par la Chine, le Nigeria, ou encore le grand mufti d’Égypte comme nous l’évoquions dans nos colonnes, c’est autour d’Israël de s’attaquer à l’épineux dossier des cryptomonnaies.

La missive est venue de Shoumel Hauser président de l’ISA, dans un communiqué publié le lundi 25 décembre dernier il entend “ suspendre les activités des sociétés existantes dont l’essentiel de l’activité est basé sur le bitcoin “.

Les craintes ? “ le blanchiment d’argent, l’évasion fiscale ” répond Shoumel Hauser mais principalement selon ce dernier la bulle que constitue le bitcoin, alors que personne ne sait ce qu’il y a derrière “ , une décision destinée “ à protéger le public “ ajoute le président de l’autorité de régulation.

Néanmoins la porte reste ouverte pour l’exploitation des monnaies virtuelles à condition de réglementer le marché “ tant qu’il n’y aura pas de réglementation, nous ferons en sorte que les sociétés dont les échanges sont fondés principalement sur des monnaies virtuelles ne puissent pas négocier sur le marché boursier de Tel-Aviv ” a prévenu le président de l’ISA.

Le gouvernement israélien réfléchit déjà à une solution alternative, et semble se diriger vers la création de sa propre monnaie virtuelle, un Shekel numérique dont la valeur s’alignera sur le Shekel. La start-up israélienne Colu qui développe un portefeuille numérique aurait d’ores et déjà proposé ses services aux autorités. 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Israël :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *