Israël : Une start-up propose de vous aider à connaitre le taux de pesticides
#Actualite #BuzzNews #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ISRAEL
Sami Bouzid
jeudi 11 janvier 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 11 Janvier 2018 à 17:42

Inspecto, c'est le nom de cette start-up qui vous propose de vérifier la qualité d'un produit alimentaire et son taux de pesticides en quelques secondes.

C’est au coeur de l’incubateur MassChallenge qu’Inspecto a pu se développer 

En 2016 , Avner Avidan et Yair Moneta ont une idée, développer un appareil portatif permettant de détecter le taux de pesticides sur un aliment. Pour ce faire, ils engagent un expert scientifique et s’installent à l’incubateur israélo-américain MassChallenge. Un an plus tard, un prototype voit le jour et remporte même le prix Idea4Change (idée pour le changement ) décerné par la Commission Économique pour l’Europe des Nations Unis.

Portatif, facile d’utilisation, et à un prix avantageux l’appareil permettra à quiconque en scannant la surface d’un produit d’en connaître le taux de pesticides en Particule par Million (PPM).

La précision de l’appareil fait sa force , car sur le marché du scanner portatif certaines start-up se sont déjà positionnés, comme la française Scan Eat par exemple. Une fois le scan d’un produit effectué il suffira d’aller sur l’application que l’entreprise propose pour connaître avec justesse le taux de pesticides.

L’idée Avner Avidan admet, dans une interview par dans IsraelValley, l’avoir eu « en rentrant d’Australie, après avoir entendu parler d’un reportage ou on découvre une étude du ministère de l’Agriculture » . Dans cette étude, le Ministère israélien de l’Agriculture dévoile que de nombreuses entreprises ne respectent pas la législation en matière de pesticides.

Après avoir contacté son ami du lycée Yair Moneta, les deux compères obtiennent une bourse de 30.000 dollars du Ministère de l’économie israélien, de plus « nos amis et notre famille nous ont aidés à réunir 40.000 dollars supplémentaires » explique l’entrepreneur.

Une idée révolutionnaire qui aura coûté 70.000 dollars, de quoi faire saliver les investisseurs et les grands industriels qui sont nombreux à approcher la start-up.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Israel :

 

 

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *