Maroc : Comment s’organise la filière fruits rouges ?
#Actualite #AideAuxEntreprises #AnalyseEconomique #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Economie #Entreprises #Institutions #MAROC
Juli Choquet
jeudi 11 janvier 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 11 Janvier 2018 à 11:20

L’Agriculture au Maroc représente 6,6 milliard d’euros soit 14% du PIB annuel. Le pays produit le double de produits agricoles par rapport aux années 1960. Pour augmenter le rendement agricole, le royaume a opté pour une spécialisation par type de produit. La rédaction Ecomnews Med a enquêté sur l’une d’entre elles : la filière des fruits rouges.

Au Maroc, un nouvel organisme vient d’être crée pour la filière fruits rouges comprenant les fraises, les myrtilles et les framboises. Si la culture de la fraise est ancrée dans ce pays où le soleil ne manque pas, celles de la myrtille ou de la framboise sont relativement nouvelles. Ainsi les acteurs de la filière ont créer Interproberries Maroc IPBM où producteur et exportateurs négocient ensemble l’essor de cette sous filière agricole.

L’idée d’obtenir une plus grande visibilité dans un secteur très concurrentiel (notamment auprès du Royaume-Uni) n’est pas nouvelle. En revanche l’idée de former les professionnels de la production de fruits rouges peut effectivement contribuer à accroitre la valeur ajouté du secteur.

Les fruits rouges sont dans leurs plus grande majorité destinés à l’export vers l’Europe. Pour ce faire, la régulation des normes sanitaires de la filière avec la réglementation Européenne représente un enjeu technique pour l’export. Si cette politique avait déjà été mise en place pour l’export de la tomate, il s’agit d’une nouveauté pour les acteurs de fruits rouges désormais réunis en une organisation nationale unique.

En 2015/2016, le royaume Chérifien a produit 268 000 tonnes de fruits rouges. Près de 8 900 ha sont consacrés à cette culture dont la moitié dans la province de Larache dans le Nord du pays au Sud de Tanger. Malgré les épisodes de sécheresses qui mettent à mal la compétitivité agricole du pays, le gouvernement Marocain mise sur la production de 360 000 tonnes de fruits rouges pour 2020.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Maroc :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.