Maroc : Une nouvelle station de pompage sera construite par Vinci
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #MAROC
Sami Bouzid
jeudi 11 janvier 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 11 Janvier 2018 à 14:14

Le groupe français Vinci Construction a remporté le marché de la nouvelle station de pompage d’Abdelmoumen. Un contrat évalué à 248 millions d’euros.

 

Le chantier devrait permettre l’embauche de 840 personnes dont 780 localement (infographie Vinci)

La nouvelle est venue d’un communiqué du groupe français, on y apprend qu’en consortium avec la société autrichienne Andritz Hydro le groupe bâtira une station de transfert d’énergie par pompage (STEP). Le chantier qui se situe à 70 kilomètres d’Agadir dans la localité d’Abdelmoument comprend en plus le creusement de l’usine de production , la création et la réhabilitation de nouvelles routes, le terrassement de deux bassins et enfin l’installation sur trois kilomètres de la conduite de transfert.

 

Cette dernière est une étape importante dans l’aboutissement du projet, en effet comme l’explique l’entreprise dans son communiqué elle permettra “ de libérer l’eau stockée dans un bassin en altitude vers un bassin en aval “. Entre les deux bassins on pourra trouver une usine hydroélectrique d’une capacité de 350MW décrite par Vinci comme “ réversible “. Et pour cause, elle permettra “ en mode turbinage la production d’énergie, et en mode pompage la remontée de l’eau du bassin en aval vers le bassin en altitude ” , une façon de produire de l’énergie renouvelable à la demande. Ce mode réversible pourra être utilisé jusqu’à vingt fois par jour “ en fonction des surplus ou besoins d’énergie du réseau électrique marocain ” précise la firme.

 

Le contrat sera financé en partie par la Banque africaine de développement (BAD) et la Banque européenne d’investissement (BEI) pour un coût de 248 millions d’eurosL’impact sur l’économie locale sera non négligeable puisque prés de 780 personnes sera recruté sur place pour la durée du projet estimé à quatre ans.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Maroc :

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *