Égypte : Inauguration du plus grand champ gazier en Méditerranée
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #EGYPTE
Sami Bouzid
lundi 5 février 2018 Dernière mise à jour le Lundi 5 Février 2018 à 14:16

Le président Abdelfatah Al-Sissi a inauguré mercredi 31 janvier dernier la première phase du champ gazier de Zohr prés de la ville côtière de Port-Saïd dans le nord.

 

L’Egypte détient les 16ème réserves mondiales de gaz. 

C’est une aubaine pour l’Égypte. En quête d’autosuffisance énergétique le pays mise énormément sur le champ gazier découvert par l’Italien ENI en 2015. En réalité l’exploitation a commencé en décembre dernier déjà avec 106 millions de mètres cubes par jour.

Un exploit quand on sait qu’il faut en moyenne cinq à six ans après découverte pour commencer l’exploitation. L’Égypte aidé par ses partenaires n’aura mis que 28 mois pour commencer à produire du gaz naturel liquéfié.

Les autorités espèrent atteindre la barre de 822 millions de mètres cubes dès décembre 2019.

Ce gisement devrait permettre au pays de pharaons de faire de grandes économies sur la facture énergétique « nous achetons environ 1,2 milliard de dollars de produits pétroliers par mois » a rappelé le président Al-Sissi lors de l’inauguration.

Selon les autorités égyptiennes et le ministre du Pétrole Tarek al-Molla le champ de Zohr permettra « d’économiser 230 millions de dollars par mois ». Au total l’Égypte économisera 2,8 milliards de dollars chaque année.

Lors de la cérémonie qui s’est tenu en présence du directeur général d’ENI Claudio Descalzi, le ministre égyptien du Pétrole a laissé entre qu’il espère « une auto-suffisance d’ici à la fin de l’année ».

Le champ gazier devrait permettre à l’économie de souffler un peu, tant la baisse des réserves de change et les coupes dans les subventions énergétiques pèsent sur une économie instable.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Egypte :

 

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *