Tunisie : Hausse de 70% du nombre d'entreprises établies
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #TUNISIE
Sami Bouzid
lundi 12 février 2018 Dernière mise à jour le Lundi 12 Février 2018 à 11:47

L’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation (API) a annoncé dans un rapport que le nombre d’entreprises légalement établies est passé de 496 en janvier 2017 à 843 en 2018. Sois une augmentation de prés de 70%.

La Tunisie connait un boom notamment dans la création de start-up. 
La création d’entreprises fait son chemin en Tunisie. Le pays en proie a de graves difficultés économiques essaye tant bien que mal d’assouplir un cadre légal souvent jugé comme dépassé. Ainsi, la création d’entreprise connaît un véritable boom en particulier chez les jeunes diplômés. Ces derniers sont les premiers à subir les conséquences d’une économie en berne, ils sont d’ailleurs prés de 30% à faire face au chômage. Le lancement d’un projet entrepreneurial devient alors une des solutions.

 Selon l’Agence de promotion de l’industrie et de l’innovation, il a été créé en Tunisie à titre d’exemple 94 entreprises supplémentaires dans le secteur de l’Industrie. Une hausse de 241% si on compare aux 39 entreprises présentes sur le secteur en janvier 2017. L’Industrie représente 16% de l’ensemble des créations d’entreprises de l’année. 

Le gouvernement de Youssef Chahed espère que ces investissements pourront booster l’économie. Ainsi, le site de l’API offre à ses visiteurs une panoplie des droits auxquels les créateurs d’entreprises peuvent prétendre, dont de nombreuses primes et des incitations financières. Celles-ci peuvent aller de l’exonération de la contribution au régime de sécurité sociale, à la formation des employés. 

Par ce biais, le gouvernement espère non seulement donner aux Tunisiens l’envie d’entreprendre, mais également attirer les investissements étrangers. La Tunisie a reçu l’an dernier 750 millions d’euros d’investissements étrangers et en espère plus d’un milliard pour 2018. Une prévision qui risque d’être entravée par le classement du pays, par l’Union européenne, dans la liste noire des endroits à risque pour le blanchiment et le financement du terrorisme. 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Tunisie :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *