Liban : Le déploiement de la fibre optique commencera en mai
#Actualite #BuzzNews #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #LIBAN
Sami Bouzid
mercredi 14 février 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 14 Février 2018 à 09:25

Suite à l'appel d'offres lancé en janvier, trois sociétés ont été sélectionnées pour l'installation de la fibre optique dans le pays. Les travaux commenceront en mai prochain, et permettront à 700.000 abonnés d'accéder à un débit de 50 mégabits par seconde.

Les détails du chantier ne seront dévoilés qu’au mois de mai. 

C’est reparti pour la fibre. En janvier dernier, le Conseil d’État avait décidé de la suspension du contrat d’installation de la fibre optique. Le contrat avait été remporté à l’époque par les sociétés Global Data Service, Waves et Trisat. Mais suite à la contestation de plusieurs fournisseurs d’accès, mais également de nombreux fonctionnaires de la société de télécoms national Ogero, la suspension avait été prononcée.

Un mois plus tard, suite à un nouvel appel d’offres lancé par Ogero, trois sociétés assureront le contrat estimé à 283 millions de dollars. Le géant chinois Huawei, le finlandais Nokia et l’américain Calix. « Il s’agit des sociétés dont les offres étaient conformes au cahier des charges » a déclaré le directeur général d’Ogero dans les colonnes de l’Orient le jour. 

Ce contrat consistera dans le déploiement de la fibre sur le dernier kilomètre, mais également dans le remplacement et l’installation de milliers d’armoires de rue. Ces armoires servent à abriter les systèmes de connexion. 

Le résultat de l’appel d’offres a été dévoilé au Grand Sérail, en présence du Premier ministre Saad Hariri, et du ministre des Télécoms Jamal Jarrah. Les Libanais bénéficient actuellement d’une connexion variant de 2 à 4 mégabits par seconde. Imad Kredieh, le patron d’Ogero se fixe comme objectif la multiplication par dix du débit pour 85% des Libanais. 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Liban :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *