no_picture
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #VieDesEntreprises #MAROC
Juli Choquet
mardi 27 février 2018 Dernière mise à jour le Mardi 27 Février 2018 à 14:17

Alors que le pays s’ouvre à la finance islamique, les prêts automobiles seront lancés d’ici la fin de l’année 2018.

Le contrat Mourabaha est un contrat de prêt proche du leasing mais respectant les règles du système bancaire islamique. L’idée du prêt automobile tient en ce que ce soit la banque qui achète le véhicule à la demande du client pour ensuite la lui revendre.

La marge bénéficiaire de la banque est quant à elle fixé dès la commande de la voiture. En ce sens le prêt est « islamique » car il n’existe pas de spéculation sur le prêt de la voiture.

Ensuite les mensualités sont fixées dans une durée déterminée et le client doit rembourser la même somme tous les mois le long de cette période.

En somme le système de prêt islamique est assez proche du financement participatif. En cas de rupture de contrat ou de sinistres, les autres assurés vont directement payer la différence alors que dans un contrat classique, le titulaire du contrat n’engage pas le paiement des autres.

Mais le principal problème de ce nouveau système bancaire tient en ce qu’il n’existe pas encore de système de garantie fiable. Etant donné qu’il n’existe pas encore de système d’assurance islamique au Maroc, on voit mal comment le prêt de voiture pourrait être financé d’une part mais surtout assuré d’autre part.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique au Maroc :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *