La Chine mise sur la crevette tunisienne
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #TUNISIE
Sami Bouzid
mercredi 28 février 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 28 Février 2018 à 17:57

La Chine croit dans l’avenir de la culture de crevette en Tunisie et finance via son ministère du Commerce plusieurs projets pilotes dans le pays.

La crevette peut aider la Tunisie à augmenter ses exportations. 

Investir dans la production de crevettes en Tunisie ? Le ministère chinois du Commerce y croit et veut approfondir la faisabilité de certains projets. Ainsi, on apprend qu’un groupe d’experts de l’Académie chinoise des sciences de la pêche s’est récemment rendu dans le pays pour évaluer ” la capacité technique locale pour une ferme à grande échelle “ relate un communiqué de l’institution chinoise.

Dirigé par Liu Ying, vice président de l’Académie, les experts chinois, se sont entretenus avec les représentants de l’institut tunisien de recherche océanographique (INSTM). Le but ? Évaluer les méthodes de prévention et traitement. 

Un projet pilote d’élevage de crevettes mis en place à Melloulech (gouvernorat de Mahdia) a permis de produire prés de 5 tonnes avait déjà annoncé plus tôt dans le mois Kamel Belhaj, chef de service au centre technique de l’aquaculture. 

Le responsable se montrait même confiant sur l’avenir d’un secteur “très prisé par les États-Unis, le Japon et la Chine”. S’exprimant devant l’agence TAP, ce dernier fixe comme objectif  “les 7 tonnes de crevettes en 2018, et les 50 tonnes en 2020” 

Un objectif ambitieux qui permettra au pays d’exporter une partie de sa production, et ainsi de réduire le déficit de sa balance commerciale. 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Tunisie :

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *