L'Algérie et la Turquie signent sept accords de coopération
#Actualite #EchangesMediterraneens #Economie #Emploi #Entreprises #Politique #ALGERIE
Sami Bouzid
mercredi 28 février 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 28 Février 2018 à 15:20

La visite du président turc Recep Tayyip Erdogan en Algérie s’est soldée par la signature de sept accords de coopération et mémorandums d’entente dans plusieurs domaines.

Erdogan est venu à Alger dans l’objectif d’obtenir des gestes pour faciliter les échanges.

Hydrocarbures, culture, enseignement supérieur, tourisme, diplomatie ou encore agriculture sont concernés. La visite du président turc est la première étape de sa tournée en Afrique, elle le mènera en Mauritanie, au Sénégal, et au Mali. 

Accompagné d’une importante délégation d’hommes d’affaires, le président turc veut diversifier les échanges avec le pays qu’il dit juger comme “un îlot de stabilité économique et politique dans la région”. Avant la signature des accords, le président turc avait insisté dans un entretien dans les colonnes d’Echorouk “sur l’accord bilatéral de promotion et de protection des investissements”. 

Cet accord est depuis longtemps en négociations, et les autorités turques voudraient pouvoir le conclure le plus rapidement possible. D’autant qu’Ankara s’agace des mesures prises par l’Algérie pour limiter les importations, “un frein au développement des échanges commerciaux” soutient Erdogan.

L’Algérie est en effet le premier partenaire africain de la Turquie, les échanges commerciaux entre les deux pays sont estimés à 4 milliards de dollars. Devant le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia, le président turc a affiché sa volonté de les voir croître pour atteindre  “d’abord 5 milliards, puis 10 milliards de dollars”.

Pour cela, des mesures pour faciliter l’obtention de visas aux hommes d’affaires turcs sont réclamés par Ankara. Mais les deux pays misent également sur les accords signés, notamment en matière d’hydrocarbures. Deux mémorandums de coopération ont été signés entre la Sonatrach et les sociétés turques Ronesans et Bayegan, les contrats ont été paraphés par Abdelmoumen Ould Kaddour, le PDG de la Sonatrach, et les PDG des entreprises turques.

Dans le domaine agricole, un protocole d’entente a été signé par le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazgui et le ministre turc de l’Alimentation, de l’agriculture et de l’élevage, Ahmet Esref Fakibaba 

Un autre accord visant la promotion de la langue turque, et le tourisme entre les deux pays a également fait l’objet d’un mémorandum d’entente entre les deux pays méditerranéens.

La Turquie reste un partenaire de choix pour l’Algérie, avec sur le territoire prés de 796 entreprises établies à en croire les autorités algériennes. Elles emploient plus de 28.000 personnes à travers le pays. 

Le président turc continue sa tournée africaine avec comme prochaine étape Nouakchott en Mauritanie. 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Algérie :

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *