Tunisie : des sociétés privées pour assurer la sécurité de la capitale
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #TUNISIE
Kheireddine Batache
jeudi 1 mars 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 1 Mars 2018 à 15:39

Pour la première fois dans l’histoire de Tunis, la municipalité a décidé de confier les services de gardiennage de la ville à des sociétés privées.

 

Tunis, ville méditerranéenne et maghrébine très active, avec ses 640 000 habitants (statistiques de 2014) et ses milliers de touristes, cherche à renforcer la sécurité dans ses quartiers en faisant appel, pour la première fois, à des sociétés privées de gardiennage

Le maire de la ville Seilfallah Lasram envisage en effet, de lancer un appel d’offres pour des services de gardiennage dans les quinze arrondissements de la capitale. Une première expérience en la matière, initiée par la municipalité tunisoise vers la fin 2017, s’était soldée par un échec pour motif d’infructuosité de l’appel d’offre. Il faut dire qu’à l’époque, les candidats à la prise en charge de la protection de la mairie de Tunis, ne se bousculaient pas.

Néanmoins, l’instabilité politique engendrée par le départ du président déchu en 2011, Zine el-Abidine Ben Ali, a donné naissance à un nouveau marché très lucratif : celui de la sécurité ! Dominée par le leader historique, Sogegat,  ce secteur d’activité a connu un véritable essor, après les évènements de 2011, avec la création de plusieurs sociétés de gardiennage.

En 2016, elles avaient atteint le nombre de 500 entreprises actives dans ce domaine. Parmi les têtes de gondoles qui scrutent le marché, l’on retrouve certains hommes d’affaires ou d’anciens cadres du ministère de l’intérieur.  

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Tunisie :

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *