Israël en froid avec Twitter ?
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #EchangesMediterraneens #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #ISRAEL
Juli Choquet
mercredi 21 mars 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 21 Mars 2018 à 15:43

La ministre de la Justice d’Israël Ayelet Shaked accuse Twitter d’attiser la haine. Pourtant avec 330 millions d’utilisateurs dans le monde, Israël se montre plutôt très actif sur le célèbre réseau social.

Ayelet Shaked, Ministre Israélienne de la Justice.

Paradoxalement c’est sur tweeter qu’Ayelet Shaked, ministre de la Justice à déclaré : « Les organisations terroristes sont actives sur Tweeter plus que sur Facebook…nous envisageons de les poursuivre en justice ».

En 2016, Facebook était venu à la rencontre d’Israël où certains ministres et députés estimaient qu’il fallait rendre criminel les propos de haine propagés par des « organisations terroristes ». De leur coté les Palestiniens accuse régulièrement Facebook et Twitter de collusion avec le pouvoir Israélien.

La ministre Ayelet Shaked a expliqué que si Facebook avait dans le passé déjà retiré des publications haineuses, ce n’était pas encore le cas de Twitter où aucune modération ne semble avoir été faites. Pourtant la ministre de la Justice insiste sur la réalisation de ce projet en argumentant que Facebook retire en moyenne 95% des propos signalés par le gouvernement Israélien.

En Israël un projet de loi a vu le jour en Janvier 2017 visant à ce que le ministère de la Justice soit en mesure de supprimer des contenus incitant à la violence sur des sites et des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Israel :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *