Israël : Nanoscent la start-up qui a du nez
#Actualite #AideAuxEntreprises #AnalyseEconomique #BuzzNews #Economie #Emploi #EmploiFormation #EnDirectDe #Entreprises #VieDesEntreprises #ISRAEL
Ecomnews Med Redaction
mardi 27 mars 2018 Dernière mise à jour le Mardi 27 Mars 2018 à 14:52

La start-up Nanoscent basé à Haifa avance avoir développé une application pour smartphone qui permet d’aider les utilisateurs à trouver le parfum qui leur convient le mieux. Bonus : elle serait capable d’aider à trouver l’amour.

La start-up veut lancer ses produits dès cette année

C’est un nez électronique que vient de créer Nanoscent. Co-fondée par Oren Gavriely et Eran Rom l’entreprise ambitionne d’équiper les smartphones d’un nouveau sens : l’odorat. ” Combiner l’odeur avec l’innovation technologique est quelque chose qui n’a pas encore été exploré ou pleinement réalisé “ soutient d’ailleurs Oren Gavriely dans les colonnes du Times of Israël. 

Sur ce credo, Nanoscent compte associer une puce appelée « Parfumeur » à son application pour déterminer les profils odorants des utilisateurs. Cela permettra ensuite de trouver les produits cosmétiques, les parfums, les savons, et même les partenaires amoureux les plus appropriés avancent les responsables. 

Seul petit hic le capteur ” jusqu’à présent, il est dissocié du smartphone, il sera éventuellement intégré “ précise Oren Gravriely. Élément indispensable, il est composé de nanoparticules qui émettent différents signaux selon les odeurs auxquels ils sont exposés. La technologie de Nanoscent utilise ensuite les interactions entre le capteur et les substances chimiques émises par notre corps pour générer un nouveau procédé, ou empreinte digitale, pour chaque parfum. Ces données servent enfin à former son algorithme afin d’identifier différents types d’odeurs. 

Parallèlement, une application qui permet de déterminer la compatibilité des personnes en fonction de leurs profils odorants est en cours de développement. En clair ? L’odorat a une influence dans le choix du partenaire amoureux et Nanoscent veut aider les profils à se rencontrer. 

Pour se faire, la société a recueilli 3.000 à 4.000 échantillons d’odeurs de 1.000 couples. Les relations entre ces derniers duraient depuis au moins un an. La start-up a ensuite étudié les odeurs de chaque individu et créer une carte des odeurs attrayantes. Ainsi un algorithme dont le principe est l’apprentissage automatique pour détecter différentes odeurs et identifier les correspondances a été établi.

L’entreprise a flairé le bon coup et prévoit de lancer les deux applications dès cette année. 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Israel :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *