L'Egypte veut devenir une usine digitale
#Actualite #BuzzNews #Decideurs #Economie #Entreprises #Institutions #VieDesEntreprises #EGYPTE
Kheireddine Batache
jeudi 29 mars 2018 Dernière mise à jour le Jeudi 29 Mars 2018 à 10:11

L’Egypte compte s’appuyer sur le savoir-faire allemand dans le domaine des TIC afin de développer son industrie numérique et mettre en place de nouveaux projets dans le domaine des technologies digitales.

 

Digital Media Forum 2015, Egypte.

La fièvre du numérique s’empare de tout le Moyen-Orient ! Après le Liban, c’est autour de l’Egypte d’afficher sa volonté de révolutionner le secteur des industries digitales, en partenariat avec l’Europe. Lors d’une rencontre avec l’ambassadeur d’Allemagne en Egypte, Julius Luy, le ministre des Communications et des technologies de l’information, Yasser El-Kady, a réitéré l’engagement de son pays à renforcer la coopération avec l’Allemagne, dans le domaine des technologies de l’information et de la communication.

En Avril 2018, une délégation ministèrielle  sera en voyage à Berlin pour planter les jalons d’une future collaboration bilatérale dans les domaine de la transformation numérique, les villes intelligentes, la fabrication électronique et l’innovation. Hormis le fait d’être un vivier d’opportunités pour les entreprises du digital, l’Allemagne est aussi le champion européen de la catégorie. L’Egypte espère pouvoir bénéficier de son aide afin de développer un tissu local de startups, à travers le transfert technologique et la formation, à l’horizon 2025.

Dans le cadre de l’initiative présidentielle Next Technology Leaders (NTL), le gouvernement veut absolument engendrer un nouvel élan pour le développement des TIC, notamment chez les jeunes. Plus concrètement, le premier pas consiste à porter la part de contribution de ce secteur dans le Produit Intérieur Brut (PIB) à 3,8 % en 2018. Cela passe également par l’amélioration des conditions d’accès à internet, entre autres, via le lancement de la 4G.

D’autre part, l’Egypte, qui multiplie les missions de coopération internationales, cherche à attirer des investissements directs étranger (IDE) pour dynamiser ce secteur des télécoms et augmenter sa compétitivité au niveaux régional et continental. A noter que des entreprises comme Cisco, Qualcomm, Huawei, IBM, Hewlett Packard Enterprise (HPE), ou ZTE, sont présentes localement afin de participer à ce grand chantier et prendre leur part du gâteau. La concurrence risque d’être rude.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Egypte :

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *