Algérie/Maroc : le football pour se réconcilier ?
#Actualite #BuzzNews #CultureSport #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Politique #ALGERIE #MAROC
Sami Bouzid
vendredi 30 mars 2018 Dernière mise à jour le Vendredi 30 Mars 2018 à 09:22

La star du football algérien Lakhdar Belloumi a accepté jeudi 29 mars de devenir ambassadeur du Maroc pour la coupe du monde 2026. Une décision approuvée par les autorités algériennes.

Lakhdar Belloumi, en vert et blanc, a été un des plus grands joueurs africains de l’histoire

Le sport peut il être un moyen de rapprocher les nations. C’est en tout cas tout le sens de cette nomination. Lakhdar Belloumi est un incontournable en Algérie, star des fennecs entre 1978 et 1989, le retraité compte 100 sélections et surtout une stature internationale dans le monde du football.

La décision de ce dernier intervient quelques jours après que plusieurs médias Algériens eurent annoncé son refus la semaine précédente ” une incompréhension”  rétorque Belloumi “j’ai dit que j’attendais l’aval des autorités de mon pays pour dire oui”  Et surprise, les autorités algériennes semblent soutenir également cette candidature du frère ennemi marocain. 

Ainsi, dans un entretien au magazine Jeune Afrique Lakhdar Belloumi justifie son choix : “L’Algérie et le Maroc sont deux pays voisins, deux pays arabes, maghrébins, musulmans, deux pays frères, je pense que les Algériens souhaitent qu’un événement de l’ampleur de la coupe du monde soit organisé par le Maroc” 

L’ex joueur attend maintenant sa feuille de route et prévoit ” de nombreux déplacements”  pour défendre la candidature marocaine. Dans cette tâche d’ambassadeur, Belloumi n’est pas seul, ils sont de nombreux grands joueurs à soutenir la candidature du royaume pour l’organisation de la première coupe du monde à 48 pays. On retrouve par exemple l’Ivoirien Didier Drogba, le Camourenais Samuel Eto’o. À en croire l’agence de presse turque Andalou, un soutien de poids devrait rejoindre les rangs des ambassadeurs : Cristiano Ronaldo. 

Le Maroc espère accueillir la compétition et devra pour cela convaincre que sa candidature est plus solide que celle du trio États-Unis, Canada et Mexique qui présentent une démarche commune. Le choix de la fédération international de football (Fifa) sera connu à l’issue d’un vote prévu le 13 juin prochain à Moscou. 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économiqcue en Algérie :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *