L'Espagnole Cepsa augmente ses parts dans le pétrole algérien
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #ALGERIE
Ecomnews Med Redaction
vendredi 6 avril 2018 Dernière mise à jour le Vendredi 6 Avril 2018 à 12:38

La société pétrolière espagnole Cepsa a conclu mercredi 4 avril un accord de rachat avec la Malaisienne Petronas pour le rachat de 35% de participations dans le gisement de Bir El Msana à 300 km à l’Est de Hassi Massaoud.

La société Cespa dispose maintenant de 75% dans le gisement de Bir Msana

La signature est intervenue dans la tour Petronas à Kuala Lampur, mais doit être encore approuvée par les autorités. Ainsi, si l’opération reçoit les approbations nécessaires, elle consacrera la société espagnole comme le plus important partenaire du projet avec une participation de 75% aux côtés de la Société publique algérienne du pétrole, Sonatrach (25%).

Une approbation qui devrait intervenir rapidement tant l’ambiance entre les deux pays est chaleureuse en ce moment, suite à la récente visite du Premier ministre Mariano Rajoy. 

Le champ de Bir El Msana, qui est entré en production en juillet 2015, produit actuellement environ 12.500 barils de pétrole par jour. En Algérie, Cepsa produit plus de 130.000 barils de pétrole par jour 

La société participe également au gisement gazier de Timimoun, récemment entré en production, elle y détient 11,25% des parts aux côtés de Sonatrach et Total. Le champ devrait bientôt produire 1,82 milliard mètres cubes de gaz par an, à partir de 37 puits.

Enfin Cepsa possède une participation de 42 % dans le gazoduc Medgaz, qui relie l’Algérie à l’Espagne avec une capacité de 8 000 millions de mètres cubes par an. 

Pour rappel, l’Algérie est le premier fournisseur en gaz naturel d’Espagne, avec prés de la moitié de la consommation annuelle ibérique qui provient du désert algérien. 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Algérie :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *