La Tunisie veut mettre l'accent sur les énergies renouvelables
#Actualite #AideAuxEntreprises #BuzzNews #Collectivites #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #VieDesEntreprises #TUNISIE
Sami Bouzid
mardi 10 avril 2018 Dernière mise à jour le Mardi 10 Avril 2018 à 07:28

Le Premier ministre Youssef Chahed a annoncé lors d’une conférence de presse jeudi 5 avril dernier l’intention de son gouvernement d’investir massivement dans plusieurs projets d’énergies renouvelables.

Un appel d’offres pour des centrales d’énergies renouvelables sera lancé le 27 avril

“Accélération de la mise en œuvre des programmes d’efficacité énergétique” , c’est l’intitulé de la conférence durant laquelle Youssef Chahed a présenté les ambitions de son gouvernement en la matière. 

Ainsi, ce sont 10 projets d’une valeur de 83 millions de dollars qui seront rapidement lancés avec l’appui du secteur privée dans le cadre du système d’autorisation pour la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables. Parmi ces projets, on retrouve entre autres le lancement de six centrales solaires de 10 MW chacune. 

Outre cela, le gouvernement prévoit de lancer un appel d’offres le 27 avril prochain, pour des centrales d’énergies renouvelables d’une capacité totale de 800MW. Estimé à 830 millions de dollars, le projet inclut la construction de 300 MW de centrales éoliennes répartis dans les gouvernorats de Nabeul et de Kébili. Le gouvernement tunisien entend de la même façon mettre en place un programme de dotation des ménages d’unités de production électrique. Le programme sera tourné vers les ménages avec une consommation inférieure à 100 KW par mois. 

En attendant, l’exécutif lance un audit énergétique dans 350 communes afin d’orienter au mieux son programme d’investissement dans les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. L’initiative devrait aboutir d’ici le deuxième semestre de l’année 2019. 

Pour faciliter les règles de production d’électricité à partir des sources renouvelables d’énergie, la loi régissant actuellement le système sera amendée par le parement avant la fin de l’année 2018.

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Tunisie:

 

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *