Le Maroc engrange les soutiens pour l'organisation du Mondial 2026
#Actualite #BuzzNews #Collectivites #CultureSport #Decideurs #Economie #Emploi #EnDirectDe #Entreprises #Institutions #Politique #MAROC
Sami Bouzid
mercredi 11 avril 2018 Dernière mise à jour le Mercredi 11 Avril 2018 à 08:04

Les dossiers de candidatures pour l’organisation de la coupe du monde de football 2026 ont été déposé le 15 mars dernier. L’occasion pour EcomnewsMed de faire un tour d’horizon des chances du Royaume d’accueillir l’événement sportif le plus suivi au monde.

Le stade du Wydad Raja Casablanca fait partie des équipements prévus pour le Mondial 2026

Un moment historique quoi qu’il arrive. C’est ainsi qu’on peut décrire le futur Mondial 2026 de football. En effet pour la première de fois de l’histoire il verra s’affronter 48 équipes, mais plus encore il sera attribué par le vote des fédérations. Une première qui devrait éviter les scandales liés à des questions de corruption qui ont entaché l’image de la FIFA ces dernières années. 

Ainsi, le Maroc veut séduire, et met en avant plusieurs atouts face à la candidature du trio Canada-États-Unis-Mexique. Si le budget et la marge financière des trois pays nord-américains est plus importante , le Royaume présente lui d’autres avantages. 

D’abord le fuseau horaire ” 60% des pays participants se trouveront sur un fuseau horaire de plus ou moins trois heures “ argue le dossier marocain, ce qui permettrait à la FIFA d’optimiser ses revenus issus des droits de retransmission. Ils sont d’ailleurs de nombreux pays européens à songer sérieusement à rejoindre ceux qui soutiennent déjà la candidature. La Belgique, la Serbie, le Luxembourg et plus récemment la France ont annoncé donner leurs voix au Maroc qui en réalité a déjà obtenu le soutien de 12 des 55 fédérations européennes. La France souhaiterait d’ailleurs dans son sillage drainer d’autres fédérations européennes ” la France n’a qu’une voix, mais elle donnera peut-être un élan à l’Europe “ déclarait le président de la fédération française Noël le Graet. 

Côté Afrique, une solidarité semble s’installer pour un vote commun en faveur du Maroc. Lors du dernier congrès de la fédération africaine la CAF le président Ahmad Ahmad assurait que ” C’est toute l’Afrique qui est directement concernée par cet engagement marocain “. L’Afrique représente au total 54 fédérations. 

Si sur le continent américain il y a peu de chances d’obtenir des voix, même si la fédération de Dominique a apporté son soutien, le Maroc lorgne du côté de l’Asie pour trouver des soutiens. Selon le principe de solidarité du monde arabe, de nombreuses fédérations issus de la Confédération asiatique devraient soutenir le Maroc. Si à ce jour seuls la Palestine et le Qatar ont assuré leurs soutiens, d’autres pourraient suivre comme la Jordanie, Bahreïn, le Koweït, la Syrie, l’Iran, l’Irak, le Yémen, l’Arabie Saoudite, les Émirats Arabes Unis, le Liban et Oman. Soit 13 pays au total. 

Pour le Maroc, la fin du suspens est prévue le 13 juin lors du vote des fédérations à la veille du début de la Coupe du Monde 2018 en Russie. 

Pour en savoir plus, découvrez nos vidéos sur l’actualité économique en Maroc :

 

Réagissez à cet article

Vos commentaires

Rejoignez la discussion

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *